Crise au sein du Hcbe:La méditation de Vlavonou sollicitée

0
1971
Une délégation du bureau du Haut conseil des Béninois de l’extérieur (Hcbe) était le mardi 31 décembre 2019 au cabinet du président de l’Assemblée nationale. Les échanges ont porté sur la crise qui secoue cette haute instance depuis quelques temps et qui ne connaît pas de dénouement. Lire ci-dessous, les propos du président du Hcbe, Romain da Costa à la presse parlementaire au terme de l’audience.
« … Nous sommes venus rencontrer le président de l’Assemblée nationale, si tout était serein, nous serions allés lui présenter nos projets car nous en avons. Mais nous ne pouvons pas savoir qu’il y a des problèmes et faire semblant qu’il n’y en a pas. Donc, nous avons privilégié de lui exposer la crise qui mine aujourd’hui le bureau mondial du Hcbe parce que nous n’avons rien à cacher. Nous lui avons exposé notre volonté de mettre la vérité sur la place publique, demandé que ceux qui sont en train de passer dans les coulisses pour raconter des mensonges sur le bureau, ceux qui utilisent tous les artifices pour nous intimider, qu’ils arrêtent. Nous leur tendons la main et que si vraiment ces gens veulent le développement du Hcbe, il faut qu’ils sortent. Nous allons rencontrer ensemble notre ministre avec la forte délégation qui est arrivée de tous les pays.
Il faut dire que plus de 20 pays étaient representés avec des travaux d’un comité scientifique composé de 50 membres. À cette occasion, nous lui avons présenté ce que nous sommes, les ressources dont nous disposons et que ça ne peut pas être gâché par un petit groupe d’usurpateurs. Il faut qu’ils sachent que s’ils sèment le trouble, les loups vont alors ramasser les miettes et utiliser le Hcbe à leur profit.  Cela se produit déjà et on a tenu à en informer le président de l’Assemblée nationale. Il faut qu’il nous aide à tirer l’attention du gouvernement sur la situation. On compte sur le président de l’Assemblée nationale pour qu’il intervienne et que la balle revienne à terre. Dans tous les cas, que nous puissions tous travailler ensemble. Le président de l’Assemblée nationale nous a écoutés et nous comptons sur lui.»
Propos recueillis par Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here