Crise sociopolitique au Bénin:Les évêques plaident prêt pour une médiation

0
875

La Conférence Épiscopale du Bénin (Ceb) a tenu une session plénière ordinaire les 21, 22, et 23 mai 2019 à Tchanvédji à Klouékanmè. Au cours de ces rencontres d’échanges, les évêques ont  abordé la crise politique au Bénin. Ils ont une fois encore émis le vœu de prendre le devant des négociations pour le retour de la paix entre les protagonistes. En effet, les évêques du Bénin sont très préoccupés par la crise électorale qui secoue le pays depuis plusieurs mois. Comme ils l’ont déjà fait à plusieurs reprises, ils viennent encore de lancer un message d’apaisement à l’endroit des acteurs politiques et du peuple. Dans le communiqué final qui a sanctionné la session ordinaire, la Conférence Épiscopale a énuméré des actions à mener pour le retour de la paix. Il s’agit entre autres du retour au bercail des exilés qui ont dû quitter le pays par contrainte. Par ailleurs, elle invite à travers son communiqué final lue par Monseigneur Cyrille Houndékon, vice-président de la Ceb et évêque du diocèse d’Abomey,  tous les acteurs politiques à renouer avec les principaux acquis démocratiques du Bénin.

 

Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)

Communiqué final

Du 21 au 23 mai 2019, la Conférence Episcopale du Bénin s’est réunie au Grand Séminaire Monseigneur Louis Parisot de Tchanvédji pour sa troisième session plénière ordinaire, au titre de l’année pastorale 2018 -2019. Elle rend grâce à Dieu pour la fervente célébration de la résurrection du Christ qui est la base de notre foi et le gage de notre propre résurrection. Les Evêques du Bénin invitent les fidèles catholiques à rayonner de la joie pascale et à vivre en vrais témoins du Christ Ressuscité.

Au premier jour de ses assises, la Conférence Episcopale du Bénin a salué la mémoire de son Excellence Mgr Paul Kuassivi Vieira, premier Evêque de Djougou, rappelé à Dieu le 21 mars 2019 en Italie. Ancien recteur des séminaires Saint Joseph d’Adjatokpa et Saint-Gall de Ouidah, grand promoteur du dialogue, interreligieux surtout avec l’islam, il a évangélisé avec passion les terres de la Donga pendant près d’un quart de siècle pour y implanter une Eglise locale aujourd’hui en pleine croissance. Les Evêques du Bénin invitent notre Eglise-Famille de Dieu à continuer de prier pour que le Seigneur, dans sa grande miséricorde, lui accorde la récompense du serviteur bon et fidèle.

La Conférence épiscopale du Bénin présente ses vives condoléances aux familles des fidèles et prêtres morts dans les attentats ayant visé des Eglises au

Burkina-Faso. Elle invite tout le peuple chrétien du Bénin à intercéder pour l’Eglise sœur du Burkina Faso éprouvée.

Tout au long de leurs assises, essentiellement consacrées aux séminaires, nos maisons de formation, les Evêques du Bénin ont abordé plusieurs sujets d’intérêt majeur et ont accordé quelques audiences.

1- La Conférence épiscopale du Bénin s’est longuement penchée sur la formation des candidats au sacerdoce. A cet effet, elle invite les curés de paroisse et les formateurs dans les différents séminaires à une vigilance accrue dans la sélection et à un suivi rigoureux des séminaristes. Les Evêques du Bénin remercient les formateurs pour leur sacrifice au service des futurs prêtres et les exhortent à mettre en œuvre la nouvelle Ratio formationis promulguée par le Siège Apostolique. Par ailleurs, ils exhortent vivement le peuple de Dieu tout entier à contribuer à l’auto-prise en charge financière des maisons de formation de ses futurs pasteurs.

2- Sur le plan socio-politique, la Conférence épiscopale du Bénin note avec regret la déconstruction progressive de l’esprit et surtout de l’héritage de l’historique Conférence des Forces vives de la Nation. Elle invite tous les acteurs politiques de notre pays à renouer avec les principaux acquis de cet Evénement majeur et fondateur de notre histoire commune.

3- Malgré leurs multiples démarches et interventions en vue de l’organisation d’élections législatives inclusives, les Evêques du Bénin ont vécu avec amertume la poursuite du processus électoral qui a abouti à l’installation d’un nouveau Parlement sans les partis d’opposition de même que la vague des violences post-électorales qui ont occasionné des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels. La Conférence épiscopale du Bénin présente ses condoléances aux familles endeuillées par les violences post-électorales et à la famille de notre compatriote Fiacre Gbédji, le guide des deux touristes français enlevés récemment dans le Parc de Pendjari.

4- Les Evêques du Bénin renouvellent à l’endroit des acteurs politiques de tous bords leur offre de médiation impartiale en vue d’une vraie réconciliation entre les fils et filles du Bénin. Sans un vrai dialogue dans l’écoute mutuelle et la recherche de la vérité et de la justice, aucune communauté humaine politique ou religieuse ne peut prospérer. En effet, non assumés totalement et non intégrés par l’esprit du peuple, tout projet de société et toute réforme risquent d’échouer à moyen ou à long termes.

5- En prélude au dialogue, la Conférence épiscopale du Bénin plaide auprès des

Autorités pour le retour au bercail de tous les fils et filles du Bénin contraints à quitter le territoire national pour une raison ou une autre, la jouissance totale des libertés d’expression et de mouvements par tous les citoyens et enfin, la restauration d’un climat de paix et de confiance dans le pays. En effet, le développement souhaité pour notre pays ne saurait s’opérer sans un vivre ensemble apaisé et harmonieux. Et tout pouvoir, quel qu’il soit, a besoin de contre-pouvoir pour son équilibre.

6- Sur le plan strictement ecclésial, les Evêques du Bénin saluent la bonne tenue du chapitre général des sœurs oblates catéchistes petites servantes des pauvres (Ocpsp) qui a abouti à l’élection de la Soeur Anicette Quenum, comme supérieure générale. Ils présentent leurs vives félicitations à la nouvelle Mère et à son Conseil en implorant sur elles, l’abondance des grâces divines pour un mandat fructueux.

 

7- La Conférence épiscopale du Bénin félicite les sœurs servantes de l’amour rédempteur du Christ (Sarc) pour la célébration du 30ème anniversaire de leur fondation et du jubilé d’argent des premières religieuses. Elle souhaite que cette célébration soit l’occasion d’un nouvel élan missionnaire pour cette famille religieuse, fondée par Feu Monseigneur Vincent Mensah qui fut Evêque du diocèse de Porto-Novo.

8- Par ailleurs, les Evêques du Bénin sa luent la clôture du Synode diocésain de

Natitingou, le 17 mai 2019 à l’occasion du 30ème anniversaire d’épiscopat de son

Pasteur, son Excellence Mgr Antoine Sabi Bio. Ils souhaitent que ledit Synode qui a porté sur le thème « Peuple de Dieu, reviens à ton Seigneur» (Cf. JI 2,13) soit pour toutes les compos antes du peuple de Dieu à Natitingou, l’occasion d’une adhésion renouvelée au Christ, notre Seigneur et Sauveur.

9- Suite à leur participation à l’Assemblée générale des Evêques de la Cerao/Recowa du 13 au 20 mai 2019 au Burkina-Faso sur le thème « La nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l’Eglise Famille de Dieu en Afrique de l’Ouest. », les Evêques du Bénin exhortent la jeunesse béninoise à ne pas désespérer de l’avenir du continent afri cain et de leur pays.

10- Enfin la Conférence épiscopale du Bénin remercie et félicite les Pères Jean Benoît Gnambodè et Julien Efoé-Penoukou respectivement Recteur de la Grotte mariale d’Arigbo de Dassa et Aumônier des Cadres et Personnalités politiques, Président de l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance (Occg) pour les nombreux et loyaux service s rendus à l’Egli se et à la Nation béninoise durant de longues années. Elle implore sur eux -mêmes et sur leur ministère sacerdotal, l’abondance des grâces divines et officialise par la même occasion, la nomination des Pères Fortuné Badou (diocèse de Dassa) et Nathanaël Yaovi Soede (diocèse de Lokossa) respectivement Recteur de la Grotte mariale de Dassa et Aumônier national des Cadres et Personnalités politiques en même temps que Président de l’Occg. Dans la même optique, plusieurs nominations ont été faites dans les divers séminaires et seront communiquées en temps opportun conformément aux procédures internes.

A la fin de leurs travaux, les Evêques du Bénin renouvellent l’invitation à prier le Dieu de la paix, le Souverain Maître des peuples, pour qu’il continue de protéger et de bénir notre patrie commune, le Bénin. Et que la Vierge Marie, Notre Dame d’Arigbo intercède fortement pour nous.

 

 

Fait à Tchanvédji, le 23 mai 2019

Mgr Victor Agbanou

 

Président de la Ceb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here