Croix-rouge béninoise:3ème session du Ca ouverte

0
3071

La troisième session du Conseil d’administration (Ca) de la Croix-Rouge Béninoise a été ouverte vendredi 19 avril 2019, à son siège, sis à Djassin dans le troisième arrondissement.  

A l’ouverture des assises du Ca 2019 de la Croix-rouge béninoise (Crb), Mathias Agoligan Avoha, président dudit conseil, s’est réjoui des performances de l’organe qu’il dirige et pour les actions menées au cours de l’année écoulée. « Je voudrais, avec vous, me réjouir de l’état de la Croix-rouge béninoise et dont la vivacité est le résultat de l’action conjuguée des femmes, des hommes, des jeunes ou des moins jeunes, des membres, des volontaires et des salariés qui mutualisent leur dynamisme et leurs moyens dans l’exercice de la mission de notre société nationale, la Croix-rouge béninoise », a-t-il dit. Pour avoir eu les résultats obtenus, le CA de la Croix-Rouge Béninoise, sous la direction éclairée de son président, a adopté unedémarche pragmatique d’écoute et de dialogue, une démarche de terrain, ce qui lui a permis de concrétiser son engagement de départ. La crise qu’a connue la Croix-rouge béninoise en 2017, n’a pas émoussé ses ardeurs. Après la crise, le Ca a organisé une autoévaluation, effectué des visites sur le terrain et tissé des liens de bonnes relations avec les parties prenantes de la société. Mieux, les audits externes commandités par le Ca et les échanges multiples sur les faiblesses de la Crb à l’interne et à l’étranger ont abouti à la réalisation d’un livret de bord qui définit les règles de renforcement de son système et minimise les risques avec des objectifs qui rendent conformes aux standards DGD le Manuel de procédure administrative et financière. A en croire le président du Ca de la Croix-rouge béninoise, depuis la fin de la crise, il travaille à  rétablir la confiance avec les partenaires et renforcer l’image et la crédibilité de la société béninoise. Dans son allocution, il a tenu à remercier tout le monde : « Je témoigne ma profonde gratitude à l’endroit de la Fédération, du Cicr et de nos partenaires au développement, en l’occurrence la Croix-rouge des Pays-Bas et celle de la Belgique, pour leur soutien aux efforts de construction de notre société béninoise. Je ne saurais oublier le Ministère de la Santé, notre ministère de tutelle dont le soutien n’est plus à démontrer », a-t-il conclu.

 

Martin Aïhonnou (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here