Cybernétique au Bénin:Yarou explique l’usage de l’Icp/Pki

0
3425

Un atelier de mise en place d’une infrastructure à clé publique s’est tenu à Cotonou, le mardi 30 avril 2019. Il viseà renforcer les systèmes de sécurisation des données numériques au Bénin.

Les difficultés de l’identification du correspondant en ligne liée à la révolution cybernétique sont désormais du passé grâce à la mise en place d’une infrastructure à clé publique (Icp/Pki). En effet, avec l’Icp/Pki, un citoyen pourra signer numériquement des documents à travers le programme de Gestion économique des documents (Ged). Ainsi, à travers les échanges del’atelier du 30 avril, il ressort que l’Icp/Pkidonne l’identité numérique fiable aux citoyens d’un pays. Au dire de Ahouassou Thierry, Directeur général de l’Agence des services et systèmes d’information (Assi), l’Icp/Pki donne non seulement la possibilité aux populations d’inter opérer, mais de signer également un document sous la couverture du code numérique qui sera reconnu dans l’Union européenne (Ue), car l’infrastructure est conforme à eIdas. La fiabilité des informations sera renforcée à travers la signature numérique. Avec la matérialisation de l’écosystème numérique à travers la mise en œuvre de cette clé, on pourra, lors des transactions, s’assurer que l’infrastructure qui est à l’autre bout de l’opération est bien celle souhaitée. Selon Yarou Ahmed Sacca Yérima, Directeur de cabinet du ministère de l’Economie numérique et de la communication et représentant du ministre, les interactions via des réseaux ouverts sans présence physique ou l’identité des personnes avec lesquelles des gens communiquent et échangent des transactions électroniques ne sont pas toujours connues. Cela pose des risques d’usurpation d’identité, l’accès non-autorisé à des informations confidentielles, la modification non-autorisée des données.« C’est pourquoi, dans le but de sécuriser des interactions induites par la mise en œuvre d’une administration intelligente, le président de la République, Patrice Talon,a décidé d’approuver en conseil des ministres en sa séance du 30 janvier 2019, la communication portant autorisation de contractualisation pour la mise en œuvre du marché relatif à la mise en place du système d’infrastructure à clé publique », a-t-il rappelé.Il faut noter que l’Icp/Pki est un élément capable de minimiser les risques et bâtir une économie numérique sur un environnement de confiance.

 

Benjamin N. Douté (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here