Décès du Professeur Albert Tévoèdjrè: Témoignages…

0
1726

 

Robert Dossou : « C’est un pan important de notre histoire qui vient de tomber »

 

« Albert Tévoédjrè ne laisse personne indifférent. Que vous aimez ce qu’il dit, ou que vous ne l’aimez pas, vous ne pouvez pas rester indifférent à ce qu’il a dit. Cela vous frappe et vous fait réfléchir. Il s’agit d’une personnalité dont l’intellect est dense. Il est parti à la Conférence nationale avec beaucoup de foi, de doutes, de réserves et de prudence. Il l’a exprimé dans le rapport général. Il a exprimé ce que tout le monde pensait y compris moi-même qui étais président du Comité national préparatoire. J’avais confiance en Kérékou, mais j’avais des doutes sur sa résistance aux faucons qui le poussaient à ne pas aller dans le sens de la Conférence nationale. Tévoédjrè est extraordinaire pour avoir exprimé dans des mots qui lui sont propres et dans un duel très élevé. Il a marqué beaucoup de gens,    puis par la suite, il s’est fait faiseur de roi. A plusieurs reprises, il s’est prononcé haut et fort sur les événements qui ont marqué la vie politique de notre société. C’est un pan important de notre histoire qui vient de tomber.  On peut être d’accord ou pas avec lui, mais on n’est jamais indifférent à lui ».

 

Joseph Gnonlonfoun : « Il nous dit tous les jours que son départ est si proche »

 

« Certains l’ont surnommé le « Renard de Djèrègbé » parce que partout où il passe, il laisse une patte. La patte d’Albert Tévoèdjrè. Il laisse la marque ‘’Albert Tévoèdjrè’’. Il n’est pas donné à tout le monde de vivre et d’agir de cette façon-là. C’est ce que je peux dire étant pris sur le coup de  l’émotion et de la disparition subite. C’est vrai qu’il est assez âgé, mais on ne s’attendait pas à ce que ce départ soit brutal et brusque. Il est parti un peu comme s’il ne voulait pas dire, je m’en vais. Et pourtant, il nous dit tous les jours que son départ est si proche ».   

 

 

Pascal Todjinou, ancien syndicaliste : « Je regrette d’apprendre son décès »

« Nous l’avons rencontré dans le cadre de la recherche de solution pour une élection inclusive. Il nous avait donné beaucoup de conseils de sage. Mais, nous l’avions trouvé effectivement très fatigué en ce moment-là. Je suis aux regrets d’apprendre qu’il est passé de vie à trépas. Tout ce je retiens de cet homme, c’est un grand homme. C’est un homme très dense, particulièrement dense. Un homme qui imagine très facilement des réponses qu’il faut pour des circonstances bien données ».

 

Source : E-Télé

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here