Home POLITIQUE Décrispation politique : Rencontre Talon et cadres de Tchaourou: le détonateur

Décrispation politique : Rencontre Talon et cadres de Tchaourou: le détonateur

0
1496

La décrispation politique appelée de tous les vœux est une réalité grâce à la volonté du président Patrice Talon qui a accepté recevoir en audience le jeudi 20 juin 2019 les cadres de Tchaourou et 24 heures après la délégation de Savè.

Plus de crainte pour les Béninois. La crise électorale dans laquelle était plongé le Bénin depuis le 28 avril 2019 et qui risquait de compromettre dangereusement la paix est conjuguée au passé. La décrispation est à l’actif du président Patrice Talon et des cadres de Tchaourou qui ont posé un acte historique. En effet, l’ancien ministre de l’Environnement, Théophile Worou, le député Adam Bagoudou, le maire Bio Sounon Bouko, l’ancien ambassadeur du Bénin au Koweït, Taïrou Kabassi, le roi Abitikakakou et d’autres sages de Tchaourou ont eu l’ingénieuse idée de solliciter une audience auprès du président de la République, Patrice Talon, pour aplanir les divergences liées aux graves incidents survenus à Tchaourou les 27 et 28 avril, puis les 07, 08, 09 et 10 juin 2019 et qui ont occasionné des blessées et d’importants dégâts matériels sur les biens privés et publics. En homme d’Etat et de paix, le président de la République a répondu spontanément et favorablement à la requête des cadres et des sages originaires de la ville natale de l’ex-président Yayi Boni. Le jeudi 20 juin 2019, ils ont été reçus à la présidence de la République. Au cours de cette rencontre qui a précédé une autre importante séance de travail avec une délégation de Savè le vendredi 21 juin, les malheureux événements ont été déplorés aussi bien par le porte-porte de la délégation. Au nom de la délégation, il a requis la clémence du chef de l’Etat à l’égard de toutes les personnes en détresse suite aux événements et sollicité de Patrice Talon, la prise de mesures fortes à leur égard pour une décrispation générale. La délégation a aussi rendu compte du plaidoyer de la population de Tchaourou pour une situation atténuante à l’ancien président Yayi Boni dont l’état de santé aurait reçu un coup, et la prise de mesures au profit des personnes ayant subi les préjudices suite aux différentes violences. La même doléance a été réitérée par les sages de Savè 24heures après l’audience à eux accordée par le chef de l’Etat. Par l’entremise du roi Adétutu Onihabè, ils ont exhorté le président Talon à la patience qui, dans la tradition Shabè, veut que le père qui a frappé son enfant fautif de la main gauche, le récupère par la main droite. Ils ont également imploré son indulgence à l’égard de ses concitoyens qui croupissent dans les cellules de commissariats et promis de travailler davantage tout comme leurs pairs de Tchaourou, pour la préservation de la paix dans l’aire Shabè. Sensibles aux différents messages, le numéro 1 du pays est passé aussitôt à l’acte avec des retombées palpables de ces deux rencontres. Dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 juin 2019, des instructions ont été données à la Police républicaine aux fins de lever le dispositif sécuritaire érigé dans la rue du président Yayi Boni ; ce qui a permis à ce dernier de quitter son domicile pour se faire soigner à l’extérieur. Cette décision que l’ancien président Nicéphore Soglo et Yayi Boni en personne ont tenté vainement d’obtenir de Patrice Talon a été possible grâce à la démarche de la communauté Shabè. Pour avoir posé cet acte salutaire, le chef de l’Etat a été salué, car c’est la preuve qu’il reste et demeure un bon père de famille à l’écoute de ses enfants.

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here