Défense des budgets devant la commission budgétaire:Attanasso, Ahissou, Quenum défendent 78 milliards

0
2621

Les membres du gouvernement continuent de défiler devant l’Assemblée nationale. Le vendredi 23 novembre 2018, ce sont les ministres l’enseignement supérieur, de l’Industrie et de la Justice et le président de la Cour constitutionnelle qui ont sacrifié à la tradition. En résumé, 60 milliards seront dépensés au Ministère de l’enseignement supérieur, 3 milliards à l’Industrie et 15 milliards à la Justice. Lire les réactions des ministres.

Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur : « Nous avons présenté un budget de 60 milliards »

«…Nous avons présenté un budget pour l’année 2019 qui s’élève à 60 milliards 974 millions 754 mille FCfa et qui a connu une baisse de 24,45% par rapport à l’année 2018. Nous allons continuer en 2019 nos réformes pour améliorer la qualité de la formation dans l’enseignement supérieur. Nous allons nous atteler cette année, à ouvrir des instituts d’enseignement supérieur, pour donner des formations qui vont aboutir à des Dut métiers. Cette année, nous allons ouvrir les exploitants agricoles dans des centres qu’on avait fermés à Djougou. Nous allons ouvrir le métier du bois et entamer le processus d’ouverture des centres départementaux qui seront consacrés aux métiers de l’hôtellerie et du tourisme. Nous avons aussi des moyens pour donner de bourses aux étudiants. Comme vous avez pu le constater, nous avons augmenté le nombre de boursiers pour donner le volet social à notre ministère. Nous avons une augmentation de 100% par rapport aux anciens boursiers. Nous sommes à plus de 15.000 boursiers pour la première année 2018 -2019. Nous allons donner des bourses dans des écoles et pour une première fois, nous avons augmenté le nombre de boursiers dans les facultés. Nous allons aussi améliorer les conditions de vie des enseignants. Comme vous devez le savoir, beaucoup d’enseignants vont aller à la retraite. Les moyens que nous avons eus nous ont permis de recruter de doctorants qui vont devenir des Assistants et nous avons aussi recruté des assistants. Nous sommes à la deuxième vague de recrutement des assistants. Nous en avons déjà recruté 86 qui sont déjà au niveau du ministère du travail pour être répartis dans les centres universitaires. Nous allons en recruter 114. Le processus a démarré et comme vous le voyez, l’Etat met les moyens pour que nous ayons des enseignants de qualité pour une formation de qualité… »

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »>

Serge Ahissou, de l’Industrie et du commerce :« Les députés ont constaté qu’il y a baisse»

« … Le budget présenté cette année s’élève à 3 milliards 329 millions 208 mille FCfa contre celui de l’année dernière qui était d’un montant de 4 milliards 143 millions 313 mille FCfa. C’est vrai que les députés ont constaté qu’il y a baisse au niveau du budget par rapport à l’année dernière et c’était là toute leur inquiétude. Ils voulaient savoir s’il s’agit d’une contre performance du ministère pour que le budget présenté cette année soit inférieur à celui de l’année passée alors que le monde évolue et le budget de l’année devait être en hausse. Nous avons essayé de leur expliquer que le budget de l’année dernière prenait en compte les ressources extérieures qui viennent des structures comme le cadre intégré renforcé et le bureau de restructuration et de mise à niveau des entreprises. Ces ressources, cette fois-ci, ne sont pas prises en compte. Donc, c’est cela qui constitue une part très importante que nous n’avons pas intégré dans ce projet de budget. Mais nous avons pris soin de dire aux députés que ces ressources sont en train d’être mobilisées et que les actions qui sont concernées par ces ressources vont être obligatoirement menées au cours de l’année 2019. Dès que les ressources existeront et que nous serons sur le point de mener les activités relatives à ces ressources, nous retournerons encore au niveau de l’Assemblée pour dire aux députés que les ressources sont là et que nous les intégrons au budget… »

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »>

Severin Quenum, ministre de la Justice : « Le budget est destiné à assurer l’efficacité de la maison justice »

«…Le projet de budget du Ministère de la justice et de la législation pour le compte de l’année 2019 est une enveloppe financière de 15 milliards 925 millions 6mille 296 francs. Il s’agit des ressources 2019 à minima pour faire tourner la maison justice. Je dirai d’emblée que le budget est destiné à assurer l’efficacité de la maison justice. Nous sommes dans une administration et on se donne les moyens de la moderniser et de la rendre efficace. Il y a bien entendu, une partie qui sera employée en dépenses de fonctionnement pour couvrir les frais du personnel. Nous avons également des équipements à acquérir. Pour ce qui concerne la construction de nouvelles juridictions et de nouvelles prisons, c’est pris en charge par le PIP, mais ça a été différé pour l’année qui va suivre… »

Propos recueillis par Martin Aihonnou (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here