Démissions du parti Fcbe après la réception du dossier par la Céna:Ce que prévoit le Code électoral

0
950

Les démons continent de hanter le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Le 30 mars 2020, jour de délibération de la Commission électorale nationale autonome (Céna), cinq militants dont trois candidats ont démissionné en raison de leur mauvais positionnement sur la liste de candidature. En la matière, le Code électoral est formel. « Pour les élections législatives ou communales, les corrections à apporter ne peuvent, en aucun cas, concerner l’ordre des candidatures sur la liste sauf en cas de décès ».

Cinq (05) membres de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont claqué la porte de leur parti.Telle une traînée de poudre, l’information a fait le tour des réseaux sociaux le mardi 31 mars 2020. Mais elle s’est finalement confirmée. Parmi ceux-ci, trois sont positionnés sur la liste de candidature comptant pour les Communales et Municipales prochaines. Les précisions sur les démissions ont été apportées sur la chaîne de télévision Canal 3 Bénin le mardi 31 mars 2020 par le mandataire du parti à la Céna, Garba Yaya. En effet, les Communes de N’Dali et de Tchaourou sont les localités où les démissions sont notées. Selon l’ancien député, les démissionnaires sont partis pour leur mauvais positionnement. « Le parti ne se résume pas aux intérêts personnels. S’ils reviennent à de meilleurs sentiments, nous sommes prêts à les recevoir et nous allons faire le combat ensemble », a-t-il expliqué. La loi n°2019-43 portant Code électoral est claire sur la question. L’article 41, en ses alinéas 6 et 7 stipule que « Pour les élections législatives ou communales, les corrections à apporter ne peuvent, en aucun cas, concerner l’ordre des candidatures sur la liste » et « En tout état de cause, aucun changement de candidat n’est autorisé sauf en cas de décès ou d’une même candidature sur plusieurs listes ». A partir de cet instant, ce serait peine perdue pour les démissionnaires de vouloir intenter une quelconque action devant la Commission électorale nationale autonome pour empêcher le parti de prendre part à la compétition électorale du 17 mai 2020.

 

Marcus Koudjènoumè

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here