Déontologie dans les médias:Eric Sounouvi, nouveau président de l’Odem

0
663

Eric Sounouvi est le nouveau président de l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (Odem). Elu hier jeudi 18 avril 2019 au siège de l’institution à Cotonou, il dirige un bureau de 5 membres avec René Adéniyi, Marcel Zoumènou, Adrien Tchomakou et Romain Hessou comme respectivement, Premier-vice président, Secrétaire général, Trésorier général et Rapporteur général. Lire ci-dessous, la déclaration du président après son élection.

« Le défi est lancé pour trois ans. Nous prenons les rênes de l’Odem à un moment où nous sommes en plein dans le processus électoral. Il faut tout de suite en rappeler à la conscience des professionnels des médias qu’ils ont besoin de privilégier leurs responsabilités sociales face à toutes leurs productions qui s’acheminent vers des productions de management et productions de qualité afin que les consommateurs des produits finis de la presse soient heureux de notre participation à la promotion à de la paix. Nous avons deux défis majeurs. Le premier est de mettre à disposition de ces consommateurs des produits de presse un numéro vert. Nous allons nous battre pour l’avoir. Et là, cela permettra à ces consommateurs d’apprécier, qui pour se plaindre, qui pour apprécier les talents de nos journalistes. Parce que nous avons pour préoccupation majeure aussi de faire la promotion de la sanction positive. Vous allez remarquer que les journalistes qui ont le courage de balancer des écrits émotionnels et autres sont très bien connus dans le pays. Mais, il y en a qui font un travail formidable, professionnel et qui ne sont pas connus. L’Odem va s’atteler à les célébrer. Ça fait partie de nos grandes préoccupations. Tout de suite, nous allons nous préparer pour aller à une investiture des membres de l’Odem. Après cela, nous allons pouvoir entrer dans un atelier et aller à l’harmonisation des visions de tous les membres de l’Odem. Ensuite, faire une formation sur les procédures parlementaires pour que chacun soit à l’aise dans les prises de parole pour mieux opiner. Enfin, faire un travail sur les questions de time-building pour que cet Odem pour révolutionne les médias au Bénin ».

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here