Des jeunes de Cotonou engagés pour la paix

0
2668

Le climat tendu dans lequel se déroule la campagne pour les élections législatives préoccupe les « Jeunes de Cotonou ». A cet effet, ils ont invité le peuple béninois à poser des actes allant dans le sens de la préservation de la paix. C’était à travers un géant meeting le mardi 23 avril 2019 à Cotonou.

Le Bénin est un Etat de paix et il en sera ainsi même après les élections législatives du 28 avril 2019. C’est le souhait des jeunes de Cotonou. Ils exhortent le peuple béninois à dépassionner le débat politique et à travailler pour la préservation de la paix. Selon Edouard Tchiakpè, Porte-parole des jeunes de Cotonou, chaque citoyen doit choisir ses représentants au Parlement le 28 avril 2019. Cet acte est d’autant plus important et va consacrer la vitalité de la démocratie. « J’invite toute la population à sortir massivement pour aller voter », a-t-il déclaré. A l’en croire, les jeunes de Cotonou ne vont servir de terreau fertile à aucune classe politique. « Nous avons dépassé cette étape après la conférence des Forces vives de la Nation », a fait savoir le porte-parole. Ainsi, il a pris les jeunes du Bénin, en général, et ceux de Cotonou, en particulier à témoin sur les manœuvres malsaines qui se font dans l’ombre pour embraser la République. « Tout acte attentatoire à la paix ne va pas prospérer au Bénin », a martelé Edouard Tchiakpè. Pour sa part, Gaston Zossou, parrain des jeunes de Cotonou, a fait la genèse des réformes entreprises par le régime du président Patrice Talon. Pour lui, le bilan est satisfaisant. C’est pourquoi il a exhorté le peuple à ne pas changer l’équipe qui est en train de gagner le pari du développement du Bénin. A cet effet, il a estimé qu’il n’y a qu’une seule manière d’accompagner le président Patrice Talon. « Il a appelé chaque citoyen à exprimer son choix pour le développement du Bénin », a lancé le Candidat de la 19ème circonscription électorale. Les jeunes ont donc invité le Chef de l’Etat à poursuivre le processus électoral. La séance a été clôturée par un standing ovations pour la paix au Bénin. 

 

Donald Kévin Gayet (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here