Détection de cas confirmés au Coronavirus dans l’Atacora:L’évêque de Natitingou appelle au respect des gestes barrières

0
1140
Le Covid-19 poursuit sa montée vertigineuse au Bénin. L’Atacora compte désormais près de 6 cas positifs. Des voix s’élèvent pour appeler à la conscience individuelle et collective. La dernière en date est celle du prélat de Natitingou, Antoine Sabi Bio. L’homme de Dieu invite la population au respect des mesures barrières prescrites par le gouvernement et les autorités sanitaires.
Les responsables religieux ne restent pas insensibles aux nouveaux cas détectés positifs au Coronavirus dans le département de l’Atacora ces derniers jours. A travers un message à la population, mardi 07 juillet 2020, l’évêque de Natitingou, Antoine Sabi Bio, a invité la population de la Cité des Nanto à plus de vigilance et au respect strict des gestes barrières. L’homme de Dieu a souhaité une implication plus accrue des chrétiens toute tendance confondue en matière de sensibilisation. Pour lui, la parole reste, la meilleure thérapie à utiliser pour ramener à la raison ceux qui ne croient toujours pas en l’existence du mal. « Ce virus n’épargne personne. Chacun est devenu un potentiel sujet contaminant. Nous devons nous rendre compte tous que l’heure est grave et que nous devons chacun à son niveau faire tout pour que cette lutte commune nous permette de sortir de cette maladie hautement contagieuse et hautement mortelle », a-t-il déclaré. Le prélat pense d’ailleurs que la pandémie du Coronavirus est un défi commun de tout le monde. « Qu’on soit catholique, musulman ou animiste, ce n’est pas une question de religion, mais plutôt une question de préservation de l’humanité », a-t-il ajouté. Monseigneur Antoine Sabi Bio a réaffirmé l’engagement de l’église catholique à soutenir le gouvernement et les autorités sanitaires afin que le Bénin puisse inverser la tendance de la flambée des cas de contamination liée au Covid-19. A l’en croire, plusieurs mesures ont été prises à travers des messages et autres communiqués par les leaders religieux pour contribuer à une large sensibilisation de la population sur l’ensemble du territoire national et en particulier dans le diocèse de Natitingou. Tout en souhaitant une prompte guérison aux personnes contaminées au Covid-19, Mgr Antoine Sabi Bio n’a pas manqué  de compatir à la douleur des familles dont les fils ont succombé à ce virus.
Message de l’évêque de Natitingou
Depuis l’apparition de cette maladie du Covid-19, l’église catholique n’a pas gardé le silence quand la parole est nécessaire pour le bien de tous. La Conférence épiscopale a multiplié les communiqués et messages à l’endroit de toute l’église, des hommes et femmes de bonne volonté. Au niveau diocésain, j’ai sorti pal mal de communiqués à l’endroit des consacrés pour qu’à leur tour, ils puissent aider la population à comprendre la situation sanitaire et à se comporter en conséquence. On le dit souvent, à situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Tout le monde doit le savoir. Quand on parle de cette pandémie, je rends d’abord hommage à nos gouvernements et à nos autorités sanitaires qui cherchent des voies et moyens pour protéger leurs populations. Je rends hommages aussi aux agents de santé qui risquent leur vie pour la survie des autres. J’ai également une pensée aux victimes et aux familles éplorées. Dans une telle situation, l’heure n’est pas au débat.
L’heure est à un nouveau style de vie en tenant compte de cette pandémie. Autrefois on parlait des cas importés. Aujourd’hui, on parle des cas communautaires. Cela signifie que le Covid-19 est au milieu de nous. Devant une maladie, on a deux attitudes fondamentales : se protéger quand on n’est pas encore atteint et se faire soigner quand on est déjà malade. Nos autorités sanitaires dans la recherche de moyens de protection nous ont proposés des mesures barrières. Ces mesures devront être respectées parce que ce virus n’épargne personne. Chacun est devenu un sujet contaminant. On ne se protège pas seulement pour ne pas contracter la maladie, mais on se protège aussi pour ne pas la transmettre. C’est donc une responsabilité à la fois individuelle et collective. Nous devons en prendre conscience.
L’église catholique a toujours rappelé cela et continue de le rappeler. C’est à ce titre que nous allons accompagner nos autorités sanitaires et nos gouvernants dans leurs luttes en faveur de nous tous. C’est une lutte commune et nous devons tous nous rendre compte que l’heure est grave et que chacun à son niveau doit tout faire pour que lutte commune nous aide à sortir de cette pandémie. C’est une question de santé publique pour rendre efficace les mesures barrières que les autorités ont prises en notre faveur. L’heure n’est pas à la psychose ni à la panique. L’heure est à la responsabilité individuelle et collective.
Mon souhait c’est que chacun prenne conscience de l’existence de cette maladie hautement contagieuse et hautement mortelle. Quand on est en face d’une telle maladie, chacun doit prendre la mesure de la situation et se comporter en conséquence. A tout le monde, qu’on soit catholique ou non, c’est pas une question de religion mais de l’humanité. L’humanité est confrontée à un défi commun qu’est le Covid-19. Les mesures barrières, nous les connaissons. On n’a pas besoin de nous gendarmer avant de nous rendre compte qu’il s’agit de notre propre protection. Ce sont des mesures simples : le port de masques, le lavage des mains à l’eau et au savon ou au gel hydroalcoolique, la distanciation entre les personnes et éviter les regroupements anarchiques sans respect de ces mesures. C’est ainsi que nous allons efficacement lutter contre cette pandémie. Avec la confiance en Dieu et le respect des mesures préconisées par notre pays à travers ce que les autorités sanitaires nous proposent. Là-dessus, je veux citer le cardinal Bernardin Gantin qui disait que : « Nul n’est au-dessus de son pays ». En cette situation, notre pays nous invite à travers les autorités que nous avons-nous-mêmes choisies à nous mobiliser contre l’ennemi invisible. A partir de ce moment, nous devons les accompagner en respectant les mesures barrières proposées pour le bien de tous. Je prie le Seigneur, Notre Dieu, pour qu’il nous aide à avoir un comportement adéquat devant cette situation difficile du Coronavirus. Notre secours en dans le nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. Confiance mais en respectant les gestes barrières de notre gouvernement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here