Détection de deux cas positifs au Covid- 19 à Natitingou:Les explications du Dds Atacora Jacob Namboni

0
1739

Des cinq nouveaux cas testés positifs au Covid-19 annoncés en fin de semaine par le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, il  y a deux provenant des hôtels retenus pour la mise en quarantaine de plusieurs voyageurs en provenance du BurkinaFaso. C’est au terme des 14 jours prévus et à l’issue des derniers tests que les deux cas ont été découverts. Le Directeur départemental de la santé de l’Atacora, Jacob Namboni, apporte des clarifications par rapport à ces deux cas. Lire ci-dessous un extrait de sa déclaration.

«  On a mis en quarantaine 87 passagers depuis le 16 mars. Les 87 passagers étaient tous des Béninois. Ils avaient tous quittés le Burkina-Faso. Nous avons donc gardé les 87 à Natitingou parce qu’il était impossible de trouver des hôtels confortables à Porga à Tanguiéta surtout des hôtels capables de leur fournir des prestations de service de qualité. Donc deux hôtels « Kaba et Beau séjour » avaient été identifiés. Nous avons mis 30 à Beau séjour et 57 à Kaba. Suite encore aux instructions du gouvernement, il  a été décidé qu’avant que ces passagers ne sortent, bien qu’ils ne présentent aucun signe, de leur faire gratuitement le test. Les prélèvements ont été faits puisque nous n’avons pas la capacité de réaliser les tests sur-place. Nous avons prélevé 64 passagers qui étaient au terme de leur mise en quarantaine. Nous avons donc apporté les prélèvements à Cotonou. Les tests ont été faits et malheureusement nous avons eu deux cas positifs. C’est en fait ce point qui a été fait par le ministre de la Santé lorsqu’il parlait de cinq nouveaux cas. Deux provenaient des hôtels de Natitingou. Il faut dire que tous les passagers 80 sur 87, sont venus des autres départements. Nous n’avons que 7 réellement  qui étaient en fait de l’Atacora et d’autres sont surtout du Borgou et de la Donga. Mais disons que les deux positifs  sont tous venus de Cotonou et conformément à l’organigramme, les deux ont été transportés en toute urgence le même jour vers le site de prise en charge, tout cela en accord avec le ministère de la santé. A l’heure où je vous parle, ces deux n’ont présenté aucun signe au cours de leur hospitalisation. Les deux se portent bien. Ils n’ont aucun signe et ils suivent les traitements pour ne pas avoir des complications et vite se rétablir. Nous souhaitons que d’ici quelques jours, ils soient comptés parmi les guéris. Ce point, loin de nous décourager, doit nous donner un certain nombre de leçons. La première, le Covi-19, on parle de pandémie, cela voudra dire que c’est une maladie qui se répand dans tout le continent et quand on parle de tout le continent, il n’y a pas de ville sélective. Jusque-là, les cas étaient à Cotonou, on a vu que les cas peuvent provenir de n’importe quel département. Donc, c’est une réalité. Malgré tout ce que l’on dit, les gens continuent de croire que c’est la maladie des Blancs. Cette maladie est partout. La deuxième leçon qu’on tire, c’est que nous devons pouvoir bien nous protéger. Les moyens sont toujours cités à la télé. Ces moyens sont faciles, sont à notre portée. Ce sont les moyens surtout de barrière qu’on récite chaque fois. Se laver les mains à l’eau et au savon, ne pas tousser ou se moucher à l’air libre, dans le creux du bras, se protéger avec les bavettes ; lorsque l’on se mouche dans un mouchoir, le jeter systématiquement dans les poubelles. Dénoncer toute personne étrangère qui soit venue par voie officielle ou officieuse de voyage. Si nous appliquons surtout cette dernière mesure, je crois que nous allons vite circonscrire cette maladie ».

Source : Canal 3

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here