Dettes de l’Etat envers les travailleurs:Le paiement des rappels déjà une réalité

0
646

Le gouvernement joint l’acte à la parole. Comme annoncé à l’issue de la rencontre entre le chef de l’Etat et les responsables des Centrales et Confédérations syndicales, 15 milliards de FCfa ont été débloqués pour éponger des arriérés sur salaires. Et déjà, le paiement des rappels aux travailleurs est effectif. En témoigne les salaires du mois d’octobre où des travailleurs ont déjà reçu leurs arriérés.

C’est la joie totale dans le cœur de ses travailleurs. Ils pourront désormais jouir de ces arriérés qu’ils attendaient depuis des années. La plupart rencontrée ont confirmé la bonne nouvelle. C’est le cas d’un internaute qui a publié ce qui suit : « Des 15,6 milliards de FCfa, j’ai eu ma part sur mon salaire. Il (Talon, ndlr) a dit, il l’a fait ».« Je confirme que j’ai constaté le paiement effectif d’une partie de mes arriérés sur le salaire du mois d’octobre et comme je vous le disais, je n’ai pas eu la totalité puisque les rappels, c’est depuis 2012 jusqu’en mai 2020. Je voudrais demander humblement au chef de l’Etat de faire plus d’efforts pour que les camarades qui n’ont encore rien constaté aient également quelque chose », a-t-il souhaité au micro de Océan Fm. Comme ces derniers, ils sont des milliers de travailleurs à avoir aussi perçu leurs rappels. Au regard de tout ceci, il est à reconnaître que le président Patrice Talon n’a qu’une seule parole. Quand il dit, il le fait. Cela témoigne du sérieux du gouvernement et c’est à la grande satisfaction des bénéficiaires. Il est à rappeler que le vendredi 16 octobre 2020, les 7 Secrétaires généraux confédéraux ont rencontré le président Patrice Talon au Palais de La Marina. Le gouvernement avait annoncé 15 milliards de FCfa pour assurer les arriérés de salaire des travailleurs. Cette somme va permettre d’honorer les « engagements en lien avec les arriérés nés des avancements et autres glissements catégoriels ».

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here