Deuil dans la presse:Le groupe de presse « Le Matinal » et « E-Télé » rendent hommage à Gildas Azongnissou

0
1507

Les personnels du Groupe de presse « Le Matinal » et de la Chaîne de télévision privée « E-Télé » avec le soutien des directions générales ont honoré, jeudi 16 juillet 2020 la mémoire de leur collègue, Gildas Azongnissou. La cérémonie d’hommage a été précédée d’une messe d’actions de grâce dite à l’Eglise Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Pk6 à Cotonou.

Rappelé à Dieu le vendredi 5 juin 2020 à l’âge de 31 ans des suites d’une courte maladie, le regretté Gildas Azongnissou, journaliste à Océan Fm a reçu les hommages de la Direction générale du groupe de presse « Le Matinal » et de la chaîne « E-Télé » puis de ses collègues hier jeudi 16 juillet 2020 au cours du 41ème jour de son décès. C’est par une messe d’actions de grâce à l’église Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Pk6 à Cotonou, que parents, collègues, amis du disparu ont prié pour le repos de son âme. A travers son homélie, le père Hubert Kèdowidé, Directeur de la communication de l’Archidiocèse de Cotonou, a rappelé aux uns et aux autres l’ultime passage qu’est la mort et qui devrait permettre la culture de l’amour du prochain. A l’étape des témoignages sur la vie de l’illustre disparu, tenue à la salle Télé du Groupe de presse « Le Matinal », toujours en présence des parents, amis et proches, chacun a dit ce qu’il retenait de l’homme. Travail, amour du prochain, joie de vivre, sont entre autres mots qui sont revenus dans les différents témoignages. Romuald Hounhoui, Directeur de Océan Fm a fait savoir que Gildas Azongnissou était le genre de journaliste toujours disponible à travailler et à apprendre. « C’est important dans notre métier parce que chaque jour, quelle que soit l’ancienneté que vous avez, vous devez savoir que vous devez apprendre », a-t-il témoigné. A cette cérémonie, l’on pouvait remarquer la présence de Zakiath Latoundji et Fortuné Assogba respectivement présidente de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) et secrétaire général du Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel du Bénin (Cnpa-Bénin). « Comme on le dit chez moi, il y a de ces moments où on a le temps de parler, mais il y en a d’autres où on n’a pas des mots pour parler. Aujourd’hui, on a le temps et l’espace, malheureusement, on n’a pas des mots pour parler parce que la douleur est grande », a confié Zakiath Latoundji qui a exhorté l’assistance à porter Gildas dans la prière afin que Dieu l’accueille dans sa demeure.

 

Benjamin Douté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here