Développement agricole:L’avenir des filières anacardes et karité préoccupe

0
2701

Les filières anacarde et karité connaissent quelques difficultés au Bénin. Dans le souci de trouver des solutions, les acteurs du secteur, en collaboration avec les organismes syndicaux ont exposé leur un plaidoyer  vendredi 07 juin 2019 à Cotonou.

Les acteurs des filières anacarde et karité souhaitent avoir un dialogue inclusif et sincère avec les décideurs. A cet effet, ils ont, à travers le lancement de leur note de position, demandé que leurs propositions soient prises en compte pour le développement des deux filières au Bénin. En clair, il s’agit d’un document qui dresse les points de vue de la société civile et les principaux acteurs du secteur sur le contenu et la mise en œuvre des politiques de l’Etat. L’exploitation de ce document permettra d’assurer l’autonomisation des petits producteurs et transformateurs et le développement des marchés inclusifs pour les filières anacarde et karité. Selon Aténi Atchadé, le président de l’Interprofessionnel de la filière anacarde (Ifa), l’Exécutif dans sa politique de diversification agricole, a placé  ces deux filières comme une alternative sûre et porteuse de devises pour l’économie nationale. « Il s’agit donc d’un secteur très sensible pour le développement économique du pays », a-t-il déclaré. De plus, le président a précisé que plus de 200 mille producteurs vivent directement des produits et activités en lien avec l’anacarde et le karité. C’est pourquoi l’Ifa et les autres acteurs du secteur avec le soutien des Ptf,  ont invité les décideurs à les associer pour des actions correctives par rapport aux difficultés que connaissent les deux filières. « Le lancement de la campagne de plaidoyer et dialogue est une prière des fidèles à l’endroit de l’Etat considéré dans le cas d’espèce comme le Dieu », a-t-il indiqué. A sa suite, Harry van Dijk l’Ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, a souligné que dans une négociation chaque partie prenante doit prendre en compte les aspirations de l’autre. Cela, pour exhorter le gouvernement à l’écoute des partenaires sociaux. Car, les filières anacarde et karité sont pourvoyeurs d’emplois, notamment pour les femmes en milieu rural. Pour sa part, Philiéas Patinvoh, directeur de cabinet du ministre du Commerce, a réaffirmé les attentes du gouvernement dans ces filières pour le développement économique du pays. C’est pour cela qu’il a rassuré les producteurs et transformateurs des actions inclusives. La campagne initiée par l’Alliance pour un engagement citoyen (Aec) est le fruit d’un partenariat avec le ministère néerlandais des Affaires étrangères et du consortium Icco.

 

Donald Kévin Gayet (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here