Développement de Porto-Novo:Le ministre Houssou toujours engagé

0
2186

Porto-Novo, la capitale du Bénin, doit retrouver ses attributs de ville moderne. C’est la conviction profonde du ministre Dona Jean-Claude Houssou, qui, malgré l’issue des législatives dans la 19ème circonscription électorale n’entend pas abandonner sa ville natale à son triste sort.

Routes non bitumées, déficit criard d’infrastructures sociocommunautaires, difficile accès des populations à l’eau potable, le visage que présente Porto-Novo n’est guère celle d’une capitale. Dans toute l’Afrique, le Bénin est pratiquement le seul pays à avoir une capitale qui ne respire nullement modernisme. Outre la volonté politique, ce sont les fils et filles de cette ville qui doivent œuvrer pour lui ôter sa laideur. C’est d’ailleurs pourquoi le ministre Dona Jean-Claude Houssou en fait une question d’honneur. En effet, depuis son retour de la France où il a passé près de quarante ans, le natif du quartier Zèvou ne se lasse point d’apporter sa pierre à la reconstruction de cette ville jadis abandonnée par les régimes qui se sont succédé. Par diverses actions à titre personnel, il œuvre depuis trois ans au rayonnement de sa ville natale. « Porto-Novo music fitness » qui est une randonnée sportive mobilisant toute la jeunesse autour des questions de santé, est une preuve palpable de l’engagement de Dona Jean-Claude Houssou pour le développement de la capitale. A cela s’ajoute son parrainage d’activités à caractère culturel et sportif  (Epiphanie des musiques traditionnelles) et citoyen (Porto-Novo eco running et tournoi).

On l’a aussi vu aux côtés d’autres organisations de jeunes, notamment la Jeune chambre internationale (Jci). La gent féminine aussi n’est pas du reste. Avec son épouse Basilia Adjagba Houssou, il s’investit pour l’épanouissement de cette couche sociale. On pourrait souligner son soutien aux activités de l’Ong Cefedo. Ce digne fils, a aussi posé des actes majeurs. Entre autres, on pourrait citer la réhabilitation de la centrale thermique de Houinmè, la mise en service de la sous-station de Tanzoun et la réhabilitation de l’éclairage public. C’est la preuve que le développement de Porto-Novo est sa priorité. Il est bien vrai qu’il aurait souhaité continuer ce combat avec un statut de député pour influer sur les prises de décisions politiques. Mais les résultats des Législatives du 28 avril 2019 ne lui ont pas été favorables. Toutefois, cela n’émousse pas son ardeur à propulser le développement de sa chère ville. Au contraire, c’est pour lui le moment de travailler davantage pour asseoir les réelles bases de son développement. Dans cette noble ambition, Dona Jean-Claude Houssou compte surtout sur la jeunesse, fer de lance de toute nation.

 Joël Samson Bossou 

Camarades membres du Bloc républicain ; chers sympathisants ; chers amis…

 A l’issue de la proclamation définitive  des résultats des élections législatives du 28 avril 2019, notre parti est crédité de 37 députés sur 83 à l’Assemblée nationale.  Au  niveau de la 19ème circonscription électorale, où j’étais 3ème titulaire nous avons obtenu 2 sièges sur  5. Ces performances bien insuffisantes ont été réalisées grâce à votre détermination et votre esprit  républicain et de sacrifice. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes et nous n’avons rien à regretter puisque nous avons été au bout du combat démocratique avec panache et fair-play. En ce qui nous concerne personnellement, le combat pour le développement que nous avons engagé depuis un moment ne doit pas s’arrêter parce que nous n’avons pas été élus pour siéger à l’Assemblée nationale. La campagne électorale nous a permis cependant  d’aller plus qu’auparavant  à la rencontre des uns et des autres, d’avoir eu de réels  contacts et des échanges avec beaucoup d’entre vous, de partager parfois l’intimité de vos réflexions et de  prendre le pouls de votre engagement et de vos préoccupations. Nous avons certes  encore du chemin à faire ensemble puisque nous avons  de plus en plus, une conscience collective de l’immensité de la tâche qui nous tend les bras pour apporter significativement notre empreinte au service du développement de nos localités pour l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens. Les élections législatives n’ont été qu’une échéance parmi tant d’autres qui se dresseront sur notre chemin. D’autres formes de défis nous attendent et nous devons nous préparer à les relever constamment. Le Président Patrice Talon, notre Chef de fil se pose tous les jours en modèles d’abnégation et de détermination coiffés d’ambition extraordinaire que nous devons suivre. Nous ne devons pas le trahir par nos renoncements. Nous ne devons pas rompre avec ces femmes, ces hommes, jeunes ou anciens de tout acabit que nous avons croisés lors de la Campagne électorale et qui croient encore et toujours  en nous. Le Bénin nous attend tous car nous lui devons tant! La 19ème Circonscription électorale compte sur nous et nous avons le devoir de ne pas nous dérober. Restons unis, solidaires et ayons foi en nos capacités à construire ensemble,  à entreprendre ensemble, à réussir ensemble  dans notre vivre ensemble  et nous y arriverons. Le combat du développement se poursuit donc inlassablement et plus que jamais!

 

Dona Jean-Claude Houssou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here