Dividende démographique dans l’espace Cedeao:Les parlements des jeunes s’outillent

0
3155

Le renforcement des capacités sur le dividende démographique, le processus du travail parlementaire et le processus de l’exécution et de suivi budgétaire sont l’essentiel de la réunion de Cotonou. Durant trois jours, les parlements des jeunes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) vont se familiariser avec ces thématiques pour devenir des acteurs du changement positif.

Avec une population africaine constituée à plus de 60 % de jeunes ayant moins de 25 ans, les parlements des jeunes de la Cedeao constituent un levier important pour relever les défis du continent en matière de développement durable.  Pour y arriver, les jeunes africains doivent être bien formés, en bonne santé et productifs. Prenant conscience du présent challenge, la Cedeao et le gouvernement allemand agissent depuis 2010 via la mise en place d’un environnement social, législatif et règlementaire favorable à la promotion de la santé  des adolescents et des jeunes  en l’occurrence  la Santé reproductive des adolescents (Sra). C’est dans ce cadre que l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, bras opérationnel de la Cedeao, organise  l’atelier de Cotonou en vue de renforcer la compréhension des jeunes parlementaires sur les concepts  d’Objectifs de développement durable (Odd/Dd). Cet objectif spécifique de la réunion va de pair avec d’autres que sont le renforcement des capacités des jeunes parlementaires sur le plaidoyer en faveur de la planification familiale pour la réalisation des Odd et la capture du dividende démographique, la contribution à la mobilisation effective de ressources pour l’atteinte de l’objectif d’augmentation annuelle de 2% du budget de la santé, le renforcement des capacités des participants sur le droit parlementaire et le processus du travail parlementaire ainsi que le processus d’élaboration, d’exécution et de suivi budgétaire public, la facilitation de la discussion et des échanges entre les jeunes sur leur plus grande implication dans les questions de population et développement et enfin, l’exploration des possibilités de financement des parlements des jeunes par l’Ooas. A l’ouverture des travaux à l’hôtel Azalaï à Cotonou, le ministre béninois de la santé a affiché son engagement à soutenir toutes les questions liées à la jeunesse, en l’occurrence celles relative à  la santé. Dr Achille Kpatenou, portant la parole du ministre Benjamin Hounkpatin, a loué la tenue des présentes assises de renforcement des capacités sur des thématiques clés relatives à la jeunesse et au développement. Cela, pour intégrer les jeunes aux instances dirigeantes pour leur permettre  de se défendre eux-mêmes sur les questions qui les concernent. Il garde l’espoir de voir implémenter dans les différents Etats de provenance les notions à apprendre en trois jours  pour que les questions de développement et de dividende démographique soient bien discutées pour la prospérité africaine. Dans son rôle de représentant du président de l’Assemblée Nationale du Bénin, Thomas Dassi a adressé les remerciements de Adrien Houngbedji à l’Ooas pour l’initiative prise. 

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here