Dossier exercice illégal en pharmacie:Les grossistes écroués pour 18 mois

0
4603

Cotonou a abrité la session ministérielle de la 11ème conférence des ministres en charge de la fonction publique des Etats couverts par l’Observatoire des fonctions publiques samedi 17 novembre 2018. Occasion pour les délégations des neuf pays membres de l’Ofpa de poser les bases pour la renaissance de l’institution.

Les pages du dossier relatif à l’exercice illégal en pharmacie dans lequel sont impliqués les grossistes répartiteurs sont définitivement fermées, en tout cas pour ce qui est du fond. Le Juge de l’appel a donné son verdict tard dans la soirée d’hier mercredi 21 novembre 2018. Ils écopent tous de 48 mois d’emprisonnement dont 18 fermes.

Le représentant de New Cesamex, Kumah Santosh, est en détention préventive pour exercice illégal en pharmacie et exercice illégal de grossiste répartiteur. Il écope de 48 mois d’emprisonnement dont 18 fermes et 20 millions d’amende. Tous les autres grossistes répartiteurs sont retenus dans les liens de complicité d’exercice illégal en pharmacie et complicité d’exercice illégal de grossiste répartiteur et écopent chacun de 48 mois d’emprisonnement dont 18 mois fermes et 20 millions d’amendes. Ils sont solidairement, Santosh y compris, condamnés à payer 100 millions de dommages et intérêts à l’État. Le verdict est tombé pratiquement comme un supplice pour les parents et amis des prévenus.



Une minute, deux, trois, quatre après la décision, ils ne sortent pas de la salle d’audience. Silence de cathédrale ! Ils semblent qu’ils auraient souhaité mieux. Peut-être serrer fortement leurs proches avant la fin de l’année, mais ce rêve vire définitivement au cauchemar. Dans le lot, on remarque certains apparemment soulagés qui semblent se donner une très bonne conscience. Ils trouvent qu’il est plus aisé d’endurer 18 mois que 48. Pour se conforter davantage ils estiment que sur les 18 mois, leurs proches et parents en détention en ont égrené déjà 9. Contraste d’humeur et de sentiment. Une douleur encore vive que le temps permettra de panser.

Hospice Alladayè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here