Drame dans le parc de la Pendjari:Talon rend hommage à Fiacre Gbédji

0
2701

Dans son adresse à la Nation le lundi 20 mai 2019, le chef de l’Etat, Patrice Talon a rendu un vibrant hommage à Fiacre Gbédji, guide touristique assassiné le 1er mai 2019.

« Ainsi sommes-nous restés unis face au drame survenu le 1er mai dernier dans le parc de la Pendjari, avec la mort d’un de nos compatriotes et l’enlèvement de deux touristes français libérés plus tard sur le territoire voisin du Burkina Faso au sacrifice de deux officiers français. Je veux ici, au nom de tous, rendre un vibrant hommage à notre compatriote assassiné, aux soldats français tués, et saluer la libération des deux touristes ».

C’est en ces termes que le président de la République, Patrice Talon, a exprimé toute sa compassion à la famille de Fiacre Gbédji, guide touristique froidement assassiné par des djihadistes le 1er mai 2019 alors qu’il était en Safari avec deux touristes français. En sa qualité le numéro 1 de  la Nation, il ne pouvait rester indifférent à ce crime crapuleux commis par des individus sans foi ni loi alors que le pays était en pleine crise politique. « Notre indignation collective est profonde.

Elle n’est ni de l’Opposition, ni de la Mouvance. Elle n’a pas de religion et n’est d’aucune région. Elle est simplement celle du Bénin tout entier», a-t-il martelé. Mieux, en tant que père de la Nation, il a annoncé au cours de son adresse à la Nation, que des mesures drastiques seront prises afin que le pays n’assiste plus à ces genres de scènes ni pour que les compatriotes qui servent valablement le pays ne soient plus des victimes. « Je veux surtout vous rassurer qu’en attendant les résultats des enquêtes, mon gouvernement a promptement pris la mesure de la situation. C’est pourquoi, bien que le parc soit déjà aux normes internationales grâce au savoir-faire de notre partenaire African Parks, nous avons décidé de renforcer davantage le dispositif de sécurité aussi bien en effectif qu’en moyens logistiques ultra modernes. Ceux-ci seront mis en place à très court terme », a rassuré le président de la République. Quand on connaît la franchise de l’homme, on ne peut que s’imaginer l’effectivité de ces réformes surtout qu’au lendemain du drame, une mission conduite par le ministre de la Culture, Oswald Homéky, était dans le parc pour une séance de travail avec les responsables. Aux dernières nouvelles, un effectif des Forces armées béninoises a été déployé dans le parc de la Pendjari pour assurer sa sécurité malgré la présence des Rangers.

 

Mohamed Yasser

Amoussa (Coll) 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here