Droits de l’homme et dialogue social:Clément Capo-Chichi et Guillaume Atigbé au cabinet de Vlavonou

0
528

Le président de la Commission béninoise des droits de l’homme Isidore Clément Capo-Chichi, et celui du Conseil national du dialogue social (Cnds), guillaume Atigbé, ont été reçus en audience par Louis Vlavonou vendredi 30 août 2019. Le premier est allé féliciter d’une part, le président de l’Assemblée nationale Louis Vlavonou, son bureau ainsi que l’ensemble des députés pour le rôle joué dans l’adoption de la loi qui a créé la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh)n en application d’une résolution des Nations Unies.

En tant qu’Etat partie aux Nations-Unies, le Bénin a pris certains engagements internationaux en matière de promotion et de protection des droits de l’Homme. La résolution 48/134 qui définit les principes et le statut des institutions nationales de promotion et des droits de l’homme. Cette descente de la Cbdh est très capitale car le Parlement et les parlementaires ont opté un rôle fondamental de promotion et de protection des droits de l’homme. Le second, Guillaume Atigbé, président du Cnds, a évoqué avec le président Louis Vlavonou, l’importance du dialogue social. « Le Parlement vote des lois qui doivent être respectées. Mais dans le même temps, le Cnds travaille sur la base du consensus. Donc, il y a la loi qui doit être respectée dans un Etat de droit, mais à côté il y a l’entente qui peut résulter des échanges entre des protagonistes.

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here