E-colloque sur la résilience aux chocs sanitaires:3 jours de réflexion intense sur le Covid-19

0
566

Un e-colloque international sur la Population et le développement a rassemblé chercheurs, Partenaires techniques et financiers et décideurs politique du 27 au 29 octobre 2020 à Cotonou. Il porte sur les « Mécanismes de résilience aux chocs sanitaires dans les pays en développement : cas du Covid-19 ».

Le gouvernement béninois dans sa riposte au Covid-19 avait en effet élaboré une série de stratégies qui a permis de limiter la propagation du virus. Il s’agit du dépistage, de l’isolement et du traitement. Résultats : le Bénin compte à la date du 22 octobre 2020, 2557 cas confirmés et 41 décès. Ce rendez-vous scientifique est donc une opportunité pour débattre ensemble de la préoccupation à dimension mondiale qu’est le Covid-19. Pour le coordonnateur résident du système des Nations-Unies au Bénin, Claude Kamenga, le colloque permettra « d’affiner les résultats des études et dégager les mesures et recommandations pour mieux accompagner la réponse socio-économique du gouvernement face à cette pandémie ». Selon le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, le défi est de faire de la recherche scientifique un pilier, dans un contexte de la pandémie.  Il  s’agira donc d’analyser l’impact sanitaire, économique, social et politique du Covid-19 dans les pays à faibles revenus, de partager les meilleures pratiques en matière de gestion de la crise sanitaire, de susciter un creuset de réflexion entre les chercheurs et les parties prenantes en vue d’identifier des approches de solution. « Nous sortirons du présent e-colloque avec des résultats probants et une feuille de route exploitable», a affirmé le ministre. Les recommandations issues du colloque permettront d’améliorer les actions pour accélérer le progrès dans la mise en œuvre des agendas 2030 des Odd et 2063 de l’Union africaine.

 

Les fermes engagements de Alaster Alinsato

 

Présent à la cérémonie de clôture du colloque, jeudi 29 octobre 2020, le Directeur de cabinet du ministre  du Plan, Alaster Alinsato, a promis œuvrer de concert avec les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur à la mise en œuvre des recommandations du colloque. Celles-ci sont entre-autres, le renforcement de la  protection sociale des populations et la solidarité, l’enseignement à distance, le transfert d’argent pour payer l’eau et l’électricité, le développement de la recherche, la promotion de la médecine traditionnelle, l’intensification et la régulation du e-commerce, et l’amélioration des relations commerciales et économiques entre le Bénin et le Nigéria.

 

 

Wilfrid Noubadan

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here