Economie béninoise:Igué vante le mérite du secteur informel

0
611

John Igué, ancien ministre du commerce et spécialiste des questions de ce type de commerce, a montré l’importance du secteur informel dans l’économie nationale. C’était lors de l’émission «Club de l’économiste» organisé par le journal L’économiste le jeudi 31 octobre 2019 à Cotonou. Avec des chiffres précis, le 2ème invité de l’émission s’était montré convaincant face aux professionnels des médias. A travers son exposé, il ressort que le secteur informel crée non seulement plus de 80% d’emplois au Bénin, mais représente aussi plus de 75% du Pib national. Il a fait savoir que les revenus du commerce de l’essence de contrebande et ceux du secteur de transport, notamment le zémdjan sont respectivement de l’ordre de 40 milliards et de 35 milliards de francs Cfa. Selon lui, la survie de la richesse dans un pays est en grande partie assurée par le secteur informel. L’ancien ministre de l’Industrie n’a pas hésité à démontrer les aspects défavorables du secteur formel dans le développement du pays. «Nous ne savons pas là où les opérateurs économiques qui opèrent dans le secteur formel investissent leurs capitaux. C’est cela l’inconvénient du secteur formel», a-t-il expliqué. A l’en croire, les brasseries, les fabricants du ciment et des fers, organisés autour de la Chambre du commerce, du Cipb et du Patronat national, œuvrent dans le secteur informel. Toutefois, il a mis en exergue l’investissement important du Cipb ces dernières années. «C’est grâce aux investissements du Cipb, composé de 42 investisseurs privés que le Bénin a aujourd’hui quelques industriels», a-t-il rappelé.

 

Benjamin N. Douté (Stag)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here