Ecureuils : comment régler l’éternel « problème » du couloir droit?

0
3552

Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer  annoncera bientôt la composition de sa liste pour la préparation de la Can Egypte 2019. Après l’euphorie de la qualification le sélectionneur doit faire face au défi technique , comme l’éternel « problème  » du couloir droit.

Depuis une dizaine d’année , les Ecureuils sont à la recherche d’un spécialiste du couloir droit. La sélection nationale s’est souvent replier sur des solutions de dépannage qui ont duré. L’exemple le plus connu est celui du milieu offensif Romuald Boco qui a pris ce couloir sous le maillot national alors que ce n’était pas son poste en club entre 2004-2011.

A sa prise de fonction , Michel Dussuyer a aligné deux défenseurs centraux de prédilection au poste d’abord Chams-deen Chaona (une fois) puis Seidou Barazé (4 fois) dans le couloir droit dans une défense à quatre classique tout comme dans un rôle de piston droit. L’ancien défenseur de Tonnerres s’est bien adapté au poste avec une passe décisive contre la Gambie et une prestation de haute facture contre l’Algérie à Cotonou même si ce n’est pas sa position préférentielle. L’arrière droit de l’Aspac Rodrigue Fassinou a été aussi rappelé pour suppléer contre le Togo, sans être aligné. Mais il demeure une évidence que le Bénin doit s’améliorer sur ce flanc. Mais le sélectionneur a-t-il vraiment le choix. ?

Dagba inaccessible? Sanoussi pour anticiper ?

Passeur décisif hier avec le PSG contre Nantes , Colin Dagba (20 ans, 13 matches en L1 Française) signe une première saison plutôt réussi dans le groupe professionnel du club futur champion de France. Sauf que l’arrière droit désiré et approché par le sélectionneur n’est pas enclin à porter le maillot des Ecureuils pour l’instant selon son entourage. Sinon sportivement , le joueur dont le géniteur est d’origine béninoise demeure une alternative aussi crédible qu’ inenvisageable pour l’instant.

On peut aussi citer , Samuel Sanoussi (21 ans) qui évolue avec Le Mans club de National en Frnce, l’arrière droit compte (17 matches disputés cette saison en N3) présente un profil similaire. Présenté comme un arrière moderne technique  formé au poste à Laval. Depuis 2016 , il cumule 67 matches en soit 4357 minutes entre Laval et Lemans et son profil plairait aux clubs anglais qui le suive.Originaire du Bénin via son père , les Ecureuils pourraient mettre le grappin sur lui en attendant qu’il n’explose et ne passe entre les mailles du filet. Car il y a trois ans , Dagba était aussi National à Boulogne personne ne l’a vu venir. Pour une fois , le Bénin pourrait anticiper.

L’expérience de Fassassi ou Bouraima ?

Michel Dussuyer dispose également de deux autres options. La première est celle qui mène à Djamal Fassassi (30 ans, 9 matches en première division cette saison) exilé au Gabon depuis 2013. il a été reconverti arrière droit avec succès depuis plusieurs saisons sous les couleurs de l’AO CMS où il a même porté le brassard sur deux exercices. L’ancien des Dragons qui a été lancé sélection A en septembre 2010 par Jean-Marc Nobilo connait très bien le haut niveau international. Il a aussi disputé cette saison la Coupe de la Caf avec son club vice-champion du Gabon en titre et éliminé par les marocains du Raja Casablanca.

Sacré meilleur joueur local 2017 lors des Bjfoot Awards suite à ces performances lors du dernier championnat dont il  était le meilleur passeur avec 10 offrandes, Abdel Bouraima (25 ans, 10 matches) le sociétaire d’Energie est la seconde option. Le joueur formé chez les autrichiens de RedBull occupe avec beaucoup d’aisance tous les postes du couloirs droit. Déjà auteur de 4 passes décisives , il a été utilisé avec beaucoup de succès dans un rôle de piston droit ou même d’arrière droit dans le championnat local cette saison. Brillant avec les juniors en 2013 , puis les locaux en 2017 , le joueur passé par BK Hacken (Suède) , Limerick (Irlande) et Radnicki (Serbie) peut rendre bien des services sur le flanc droit avec sa vitesse de percutions et sa qualité de centre.

Géraud Viwami

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here