Election présidentielle:‘’Ma voix compte’’ s’active pour un fort taux de participation

0
337

Le Réseau des organisations de la jeunesse pour le développement local et la coopération décentralisée (Rojedcod) a lancé vendredi 12 février 2021, à Cotonou, la deuxième phase du projet « Ma voix compte ». L’initiative vise à œuvrer pour un fort taux de participation à l’élection présidentielle du 11 avril 2021. 

Le Réseau des organisations de la jeunesse pour le développement local et la coopération décentralisée (Rojedcod) est préoccupé par la Présidentielle du 11 avril 2021. C’est pourquoi le réseau a initié le projet « Ma voix compte » pour un fort taux de participation à ce scrutin. La deuxième phase de cette initiative a été lancée vendredi dernier à Cotonou. Elle vise entre autres, à sensibiliser la population béninoise à travers les 77 Communes et la diaspora sur l’importance  du devoir civique, sensibiliser les acteurs politiques. Le projet ‘’Ma voix compte’’ vise également à œuvrer pour une période électorale apaisée et une libre expression du droit de vote des citoyens et à responsabiliser la jeunesse béninoise sur la question essentielle que constitue l’élection présidentielle. Il s’agira de façon stratégique pour les initiateurs du projet, de procéder par la mobilisation de proximité à travers des affiches, des crieurs publics, des caravanes dans toutes les Communes pour sensibiliser et convaincre les populations, en l’occurrence les citoyens ayant 18 ans au moins. Le but visé au terme de la mise en œuvre de ce projet, souligne le coordonnateur, Ernest Tindo, est de parvenir à un fort taux de participation à l’élection présidentielle de 2021 et de permettre à la jeunesse d’être non seulement engagée pour le bon déroulement de ce scrutin, mais également d’être garante du maintien de la paix et la cohésion nationale. A cet effet, les initiateurs du projet ont levé voile sur l’initiative « Pacte de la paix ». Selon Nestor Avononmandégbé, président des Forces engagées pour la paix et le développement de l’Afrique  (Fepd-Afrique), l’objectif de ce pacte qui sera signé entre les candidats officiellement retenus, est d’éviter les violences électorales avant, pendant et après les élections. Dans la dynamique de « Ma voix compte », Huguette Tonounkouin, conseillère des Fepd- Afrique, a par la même occasion, lancé un appel à la paix. Cela, afin d’inviter les acteurs impliqués dans le processus électoral à observer des comportements de paix et de cohésion sociale avant pendant et après le scrutin.

 

Odi I. Aïtchédji

    

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here