Electrification rurale à Dangbo:Le village lacustre de Gbèko aussi connecté

0
660
Ein Hochspannungsmasten für Strom vor blauem Himmel und Sonnenstrahlen

Après Dohoucodji, Sègbèya et Ahozon dans l’Atlantique, c’est au tour de Gbèko dans la Commune de Dangbo de bénéficier d’infrastructures par raccordement au réseau électrique. L’acte historique a été posé hier mardi 26 mars 2019 par le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, en compagnie des directeurs généraux de l’Aberme et de la Sbee et de plusieurs personnalités politiques.

Avec le président Patrice Talon, le mot « impossible » perd toujours son préfixe « im ». Alors que les régimes successifs ont vainement tenté d’apporter le courant électrique aux populations de Gbèko, un village lacustre de la commune de Dangbo, le Compétiteur-né a réussi à vaincre la fatalité, transformant le rêve des populations en réalité. Car, depuis hier mercredi 26 mars 2019, ce coin perdu de la Commune de Dangbo est illuminé à l’instar des nombreux villages de l’Ouémé qui bénéficient du courant électrique. Pour y arriver, il a fallu les efforts conjugués de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme) et  de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). Ces deux structures stratégiques de la politique énergétique du pays ont eu à réaliser plusieurs travaux. Primo, il s’agit de la construction de la ligne d’alimentation Azowlissè-rive du fleuve Ouémé longue de 7,5 kilomètres. Secundo, 1800 mètres de réseau Hta pur ont été construits en ce qui concerne la traversée du fleuve de l’Ouémé. Tertio, les populations des localités de Seho, Agbanta et Gbéko-centre ont été les témoins de la construction de réseau de distribution électrique pour un total de 3500 mètres de réseau Hta pur. A cela s’ajoutent un réseau mixte de 500 mètres, un réseau Bt de 5300 mètres, le tout doté d’un transformateur de 100 Kva et de 30 lampadaires. Quarto, à Dékankpo et Dankpo, ce sont vingt lampadaires installés sur un réseau Hta pur de 2600 mètres qui offrent aux populations la lumière électrique. Enfin, Allawadan s’en sort avec 10 lampadaires permettant désormais à ses habitants de circuler la nuit en toute quiétude. Au total, les infrastructures réalisées affichent 18.200 mètres de réseau Hta pur, 1400 mètres de réseau mixte, 9800 mètres de réseau Bt, 60 lampadaires pour un coût global de 885 millions de francs Cfa. A en croire, le directeur général de l’Aberme et de la Sbee, cet ouvrage a été réalisé dans des conditions très difficiles. Car, ce fut avec la croix et la bannière que les poteaux électriques ont été transportés dans ce village lacustre. Laurent Tossou et Francis Tchèkpo ont, toutefois, exhorté les bénéficiaires à veiller à l’entretien du réseau. Mettant en service l’ouvrage, le ministre de l’Energie a rappelé que l’aboutissement de ce projet est une promesse de l’actuel locataire de La Marina lors de la campagne électorale où il a lui-même touché du doigt les peines de ses compatriotes. Dona Jean-Claude Houssou n’a pas manqué de réaffirmer la détermination du président Patrice Talon de faire du courant électrique le sang qui coule dans les veines de ses concitoyens. Selon lui, c’est grâce au Chantre du Nouveau départ que le secteur de l’électrification rurale prend son envol au Bénin. Présents à cette cérémonie, les députés Paulin Gbénou et Justin Agbodjèté, le maire Mathias Kouwanou et autres ont, au nom des populations, remercié le président de la République et son bras technique pour avoir concrétisé un vieux rêve. Ils n’ont pas manqué d’invoquer la protection divine sur sa personne afin qu’il continue son œuvre de développement.

 

JSB

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here