Electrification rurale:Houto et Djaloukou connectés à l’énergie

0
1733
Les populations de Houto dans la Commune de Djidja et de Djaloukou à Savalou jouissent désormais des délices du courant électrique. Grâce au président Patrice Talon, des infrastructures électriques y ont été érigées pour les sortir du noir.
L’épais manteau de pénombre qui dictait sa loi à Houto dans la Commune de Djidja se conjugue désormais au passé avec la mise en service d’ouvrages d’électrification. La population qui restait chez elle à la tombée de la nuit, peut enfin savourer les délices d’une nuit éclairée à la lumière électrique. Une mini-centrale d’un coût global de 230 millions de francs Cfa a été réalisée et permet à la population d’avoir accès à l’énergie.  « Avant les habitants de Houto allaient à Abomey, à Bohicon et les autres cités urbaines pour avoir du courant. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, et c’est toute la population qui est en joie. A présent, on peut charger sur-place son portable, faire tourner une machine et profiter des retombées de l’électrification rurale », s’est réjoui le chef d’arrondissement de Houto. Pour Sylvain Sèkloka, la mise en service de cette centrale photovoltaïque vient ainsi à point nommé pour accroître les activités génératrices de revenus. Ce réseau va impacter 1000 personnes au moins, soit 150 ménages. L’arrondissement de Djaloukou dans la Commune de Savalou aussi connaît la même joie. La mise en place d’une mini-centrale solaire photovoltaïque va considérablement impacter la vie des habitants. Le réseau solaire inauguré est constitué d’une mini-centrale destinée à éclairer au moins 200 ménages. « C’est un jour inoubliable pour les habitants de Djaloukou. Je remercie le gouvernement et les responsables à divers niveaux qui ont pensé à électrifier cet arrondissement », a confié Ferdinand Adjiala, chef d’arrondissement de Djaloukou. Au total, 340 millions de francs Cfa ont été injectés dans la localité de Djaloukou pour donner la lumière aux populations.
Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here