Eliminatoires Can 2019:Six rencontres à suspense pour la fin

0
2361

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 s’achèvent ce week-end du 22-24 mars 2019 avec dix places en phase finale (21 juin-19 juillet en Egypte) encore à attribuer. Sur les 23 rencontres prévues, en voici six qui s’annoncent particulièrement passionnantes.

Cameroun-Comores, le samedi 23 mars à 15h Tu

Il y a quelques mois encore, ce match n’avait plus aucun enjeu, dans le groupe B. Le Cameroun était qualifié d’office en tant que pays-hôte de la Can 2019, tandis que les Comores étaient hors-course à l’issue de l’avant-dernière journée des éliminatoires. Mais les Camerounais ont perdu l’organisation du tournoi, suite à de trop nombreux retards dans les préparatifs selon la Confédération africaine de football (Caf). Double conséquence de cette décision de la Caf : les « Lions Indomptables » doivent désormais gagner leur place en phase finale, sur le terrain, face à des Comoriens qui ne sont, eux, plus éliminés. La Fédération comorienne (Ffc) a entre-temps tenté de faire disqualifier son homologue camerounais, comme le prévoit le règlement de la compétition lorsqu’un pays perd son statut d’organisateur à quelques mois du tournoi. Pour l’heure, la plainte de la Ffc reste toutefois bloquée au Tribunal arbitral du sport (Tas), faute de paiement des frais de justice. En attendant une éventuelle décision du Tas, les deux équipes vont s’affronter dans un match décisif. Les « Coelacanthes » devront absolument gagner à Yaoundé pour disputer le tournoi pour la première fois de leur histoire.

Burundi-Gabon, le samedi 23 mars à 13h Tu

Les Gabonais, hôtes de la Can 2017, seront au pied du mur, à Bujumbura. Ils devront absolument gagner pour finir deuxièmes du groupe C derrière un Mali déjà qualifié. Les Burundais, eux, n’auront besoin que d’un petit match nul pour imiter les Mauritaniens et les Malgaches, qui disputeront la première Coupe d’Afrique des nations de leur histoire. Pour ce choc, l’équipe du Gabon espère pouvoir compter sur son attaquant-vedette. Mais Pierre-Emerick Aubameyang, en conflit avec la Fédération gabonaise, a hésité à rejoindre la sélection. Les « Panthères » auront pourtant besoin de leur superstar pour battre des Burundais qui se sont renforcés, ces derniers mois, avec l’intégration notamment de l’ex-attaquant anglais, Saido Berahino. En cas de déroute, le football gabonais serait sans doute en crise, après avoir traversé une belle période entre 2010 et 2014.

Bénin-Togo, le dimanche 24 mars à 15h Utc

Qui finira deuxième au classement du groupe D derrière une Algérie déjà qualifiée ? Le Bénin ? Le Togo ? Ou la Gambie ? Les Béninois, actuellement seconds avec 7 points, sont en ballotage favorable. Ils jouent à domicile face à des Togolais forcés de s’imposer à Cotonou. Les « Ecureuils » touchent donc au but après avoir manqué la phase finale du tournoi lors des quatre précédentes éditions. Pour les Togolais, rater la Can 2019 constituerait un coup d’arrêt après avoir pris part à la compétition en 2013 et en 2017 notamment. Une contre-performance précipiterait sans doute, en outre, les retraites internationales de plusieurs cadres qui ont fait les beaux jours des « Eperviers », comme Emmanuel Adebayor (35 ans) ou Jacques-Alaixys Romao (35 ans). Béninois et Gambiens surveilleront par ailleurs avec une grande attention le résultat du match Algérie-Gambie qui aura eu lieu vendredi 22 mars. Une victoire de la Gambie, à Blida, ne changerait rien pour le Togo, condamné à gagner de toutes les façons. Elle forcerait en revanche les Béninois à gagner leur dernière rencontre pour être certains de terminer devant les « Scorpions ».

Libye-Afrique du Sud, le dimanche 24 mars à 17h Tu

Dans le groupe E, le deuxième billet pour la Can 2019 se jouera entre la Libye et l’Afrique du Sud, le premier étant promis au Nigeria. La bonne nouvelle pour les Sud-Africains, c’est que les Libyens sont forcés de disputer leur match à l’extérieur (Sfax en Tunisie), à cause du contexte sécuritaire à Tripoli. Pour autant, les « Bafana Bafana » n’ont pas de quoi être rassurés. Au match aller, les « Chevaliers de la Méditerranée » les avaient tenus en échec 0-0, à Durban, en septembre 2018. Depuis, les Sud-Africains ont toutefois creusé l’écart au classement et sont actuellement deuxièmes avec 9 points. Un nul leur suffira donc pour retrouver la Can, après avoir loupé la dernière cuvée.

RD Congo-Liberia & Zimbabwe-Congo, le dimanche 24 mars

Le groupe G est le plus indécis de ces éliminatoires. Aucune équipe n’est qualifiée ou éliminée, même si les Zimbabwéens, premiers au classement avec 8 points, ont d’ores et déjà un ascendant certain sur leurs futurs adversaires, les « Diables rouges » du Congo, derniers avec 5 points. L’autre confrontation, entre la RD Congo et le Liberia, s’annonce encore plus indécise, avec toutefois un tout petit point d’avance pour les Libériens. Les « Léopards » de RDC ne devront donc pas faire de calculs. Ils joueront pour gagner. Ce qui est de toutes les façons dans leurs habitudes, quelles que soient les circonstances.

David Kalfa (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here