Eliminatoires de la Can Egypte 2019:Les Ecureuils au rendez-vous!

0
2087

Neuf ans après sa dernière participation, le Bénin retrouvera la scène africaine en juin prochain en Egypte pour la quatrième fois de son histoire. Les Ecureuils se sont qualifiés ce dimanche 24 mars 2019 au stade de l’amitié Général Mathieu de Cotonou, grâce à un succès tardif 2-1 face au Togo à l’occasion de la 6è et dernière journée des éliminatoires dans le groupe D. Emmanuel Adébayor a répondu à l’ouverture du score de David Djigla avant le but de la victoire signé de Steve Mounié dans ce derby ouest-africain.

1-1 affichait le marquoir. A ce moment, les Ecureuils étaient toujours qualifiés mais étaient sous la menace d’un but togolais qui serait fatal. La libération part d’une action bien construite. Jordan Adéoti décale David Kiki à gauche. Le latéral du Red Star centre fort, le ballon est prolongé de la tête par Jodel Dossou au second poteau, et Steve Mounié marque de la tête dans un angle fermé (83è). 2-1. Grâce au deuxième but de l’attaquant d’Huddersfield dans ces qualifications, le Bénin signe un troisième succès en trois matchs à domicile dans cette campagne et s’offre le deuxième ticket du groupe pour la Can. Les Ecureuils terminent avec 10 points derrière l’Algérie.

 Débuts parfaits

 Dans un stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou surchauffé et plein, les Ecureuils démarrent avec beaucoup de réussite. Pour sa première sous les couleurs béninoises, Cèbio Soukou trouve David Djigla en profondeur. L’ailier de Niort résiste bien au retour de Steve Lawson et ouvre le score du gauche 1-0 (12è). Son deuxième but international. Après avoir pris l’avantage , les Ecureuils jouent avec maîtrise sans prendre de risque. Mounié place une première tête cadrée et captée par Bassa-Djéri (24è). Le 3-4-3 des jaunes dérangent les hommes de Claude Leroy, timorés, qui n’ont pas cadré un seul tir sur le premier acte.

 

Adébayor n’a pas suffi

 

Le second acte sera plus à l’avantage des visiteurs, plus offensifs avec l’entrée de Fo Doh Laba et mieux dans le jeu. L’attaquant de la Renaissance de Berkane se crée la première occasion togolaise sur une frappe du droit. Saturnin Allagbé se détend bien et sort la parade. Adébayor est l’affût mais Olivier Verdon dégage (56è). Le Bénin souffre et aurait pu tuer le match. Quelques secondes après son entrée en jeu, Jodel Dossou lancé en profondeur, perd son duel devant Bassa-Djéri qui était aussi la parade (68è). Enorme occasion. Derrière le Togo égalise. Sur un coup franc tiré fort dans la surface par Floyd Ayité, Allagbé repousse une première tête de d’Hakim Ouro-Sama mais le capitaine Adébayor a suivi et égalise de la tête. 1-1 (72è). Les visiteurs reprennent espoir et le match se tend. Mathieu Dossèvi dans un cafouillage suite à un corner togolais place un tir vicieux mais c’est dégagé sur la ligne par David Kiki (80è). Entré en jeu pour ses premières minutes aussi en Ecureuils, Anaane Tidjani tente sa chance des vingt mètres, Bassa-Djéri était encore là (88è). Le gardien de Coton Sport est à nouveau sollicité sur une tête de Mounié, sa détente horizontale est décisive car elle empêche Soukou de reprendre derrière au second poteau (75è). Adébayor aura une dernière occasion sur coup franc, mais Allagbé sort une ultime parade (90è). La fin ce derby vous la connaissez déjà.

 

Le retour gagnant de Michel Dussuyer

 

Le Bénin retrouve la Can neuf avant après sa dernière participation en Angola en 2010 avec Michel Dussuyer sur le banc. Le technicien français réussit un retour gagnant. Il devient le premier sélectionneur à qualifier deux fois le Bénin à une Can. Historique.

 

Géraud Viwami (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here