Emmanuel Macron au sujet de la loi sur la restitution des biens culturels au Bénin et au Sénégal:Une nouvelle ère avec l’Afrique

0
934

Le président français a réagi après l’adoption par le Parlement français du projet de loi portant restitution des biens culturels au Bénin et au Sénégal. Dans un post publié sur son compte Twitter, Emmanuel Macron, a évoqué une nouvelle page dans les relations entre son pays et l’Afrique.

Emmanuel Macron réagi après l’adoption d’un projet sur la restitution des biens culturels appartenant au Bénin et au Sénégal. « Je me réjouis que le projet de loi restituant des biens culturels au Bénin et au Sénégal ait été adopté par le Parlement », a-t-il écrit vendredi 18 décembre 2020, dans un post publié sur son compte Twitter. Selon le président français, le vote du projet de loi portant restitution des biens culturels par le Parlement lui permet désormais de joindre l’acte à la parole. « L’engagement que j’ai pris à Ouagadougou en 2017 se matérialise », explique-t-il. Emmanuel Macron souligne également qu’«une nouvelle page de la coopération franco-africaine peut s’ouvrir ». Jeudi 17 décembre 2020, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi restituant les biens culturels au Bénin et au Sénégal malgré l’absence de consensus avec le Sénat français. En adoptant ce projet, la France a un an pour restituer au Bénin les 26 trésors royaux pillés pendant la colonisation sous le règne du roi Béhanzin. Ces œuvres ont été pillées en 1894 par le général Dodds lors de la prise du palais d’Abomey. Le sabre dit d’El Hadj Omar Tall, fondateur de l’Empire Toucouleur a été restitué en 2019 au Sénégal.

 

Abdourhamane Touré

 

Le Bénin met les bouchées doubles pour accueillir ses biens culturels

Après l’adoption de la loi sur la restitution des 26 œuvres d’art par la France, le ministre béninois du Tourisme, de la culture et des arts a dévoilé l’organisation mise en place pour accueillir ses œuvres. Dans une interview à Frissons radio, Jean-Michel Abimbola, a fait savoir que de nombreuses initiatives sont prises par le Bénin pour réceptionner ses trésors. Il s’agit de la construction de deux musées aux standards internationaux à Ouidah et Abomey, « Nous avons le Fort portugais qui est en train d’être restauré, rénové et remis au standard. Le bâtiment sera prêt dès juin ou juillet 2021 pour accueillir les biens. Toujours sur le même site, il y a la construction du musée international de la mémoire et de l’esclavage (Mime). Il s’agira d’un musée de standard international qui pourra tenir la dragée haute à un certain nombre de musées à travers le monde », a indiqué le ministre en charge du Tourisme. A l’en croire, la ville de Ouidah sera davantage la vitrine mémoriale, patrimoniale, historique, touristique et culturelle du Bénin grâce à ces musées et œuvres. La ville d’Abomey sera la demeure définitive de ces trésors royaux. « En 2022-2023, nous allons achever la construction du musée de l’épopée des amazones et les rois du Danxomè à Abomey qui sera le lieu d’accueil définitif des 26 trésors du roi Béhanzin », a précisé le ministre Abimbola. Dans la même veine, il est prévu le renforcement des capacités de 54 guides touristiques et la formation d’une cohorte de 680 personnes.

 

Odi I. Aïtchédji

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here