Emmanuel Tiando à propos de l’organisation des prochaines législatives:«La Céna est comme un fétiche de la démocratie»

0
4744

Le président de la Commission électorale nationale autonome (Céna) était l’invité de l’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin hier dimanche 27 janvier 2019. Au cours de son grand oral, Emmanuel Tiando, tout en évoquant le niveau de préparation des élections, s’est montré rassurant quant au bon déroulement du processus qui conduira aux législatives d’avril 2019.

Les élections législatives se dérouleront à bonne date et aucun report ne sera opéré conformément aux dispositions du Code électoral. Le président de la Céna en fait le serment. « Nous allons organiser des élections relativement propres et à bonne date », a déclaré Emmanuel Tiando. Revenant sur le budget mis à la disposition de la Céna par le ministère de l’Economie et des finances, le président de la Céna a rassuré d’une gestion minutieuse des fonds. « Nous sommes conscients que les ressources financières de notre pays sont limitées au regard des nombreuses sollicitations du gouvernement. Nous avons donc pris acte de ce budget en donnant l’assurance que nous ferons le devoir de gérer au mieux les ressources mises à notre disposition », a-t-il fait observer. Par ailleurs, Emmanuel Tiando a fait savoir que la longue file d’attente qui s’observe dans les locaux de la Céna le dernier jour du dépôt des dossiers n’est pas due à son institution.

A l’en croire, cela résulte de la volonté des candidats de déposer les dossiers au dernier moment. Au cours de son intervention, le président de la Céna, a donné son appréciation sur les activités politiques qui s’observent sur le terrain ces derniers jours. A ses dires, cela traduit la vitalité de la démocratie au Bénin. « C’est un bon débat, mais il y a une sorte de contravention conformément aux dispositions du Code électoral », a-t-il fait observer. Exprimant son avis sur les propos tenus par l’ancien chef de l’Etat, Yayi Boni lors d’une récente sortie, l’invité a déclaré qu’il ne voudrait pas les commenter par respect pour la fonction présidentielle. Selon Emmanuel Tiando, les propos de l’ancien président de la République  restent dans la logique du jeu démocratique. « L’ancien chef de l’Etat sait bien qu’il y a des valeurs sur lesquelles il ne faut pas transiger. Il faut savoir raison garder », a-t-il confié. Pour finir, il a souligné que la Cena est comme un fétiche de la démocratie au Bénin.

 

Mohamed Yasser Amoussa (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here