En renfort au Psls:La Fondation Claudine Talon fait don d’Arv

0
1610

Résolument engagée dans l’élimination de la transmission mère enfant, la Fondation Claudine Talon a pu obtenir auprès de ‘’Justice trading’’, un important lot d’antirétroviraux au profit des personnes vivant avec le Vih/Sida. Ce don a été officiellement remis au Programme santé de lutte contre le Vih/Sida par l’Instance nationale de coordination hier lundi 11 février 2019, au siège de la Fondation Claudine Talon.

Le don ainsi offert au Programme santé de lutte contre le Vih/Sida fait suite à la table ronde organisée par la Fondation Claudine Talon en juin 2018 autour de l’élimination de la transmission mère enfant. Il est constitué de produits antirétroviraux et de médicaments contre les Infections opportunistes. D’une valeur de 2.275.080 Usd, ce don est composé de Ténofovir-emtricibine-Efavirenz 300-200-600 mg bt 30 comprimés (Tee) 2500 boites de 60 comprimés et de Zidovudine-Lamivudine-Néviranpine 300-150 mg bt 60 comprimés (Duovir-N) adulte : 22500 boites comprimés pour les Arv. Concernant les Infections opportunistes, il y a les produits Fluoconazale 150 mg : 6000 boites de 100 comprimés et Ciprofloxacine 250 mg : 5000 boîtes 100 comprimés. Tous les produits sont déclarés conformes aux normes requises par le laboratoire français pré qualifié par l’Ong (Chmp). Lors de la cérémonie de remise officielle du don, Melchior Aïssi, Secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le Vih/Sida, la tuberculose, le paludisme, les hépatites, les infections sexuellement transmissibles et les épidémies a exprimé toute sa reconnaissance à la Fondation Claudine Talon. Selon lui, la Fondation s’est suffisamment engagée pour l’aboutissement heureux des négociations avec ‘’Justice trading’’. Représentant le ministre de la Santé, le conseiller technique Achille Batonon, a souligné la pertinence de l’acte de la Fondation de la Première dame. A l’entendre, ce don permettra de voler au secours des personnes vivant avec le Vih/Sida. En effet, selon les estimations de 2018 de l’Onu sida 70663 personnes vivent avec le Vih/Sida au Bénin. « Les personnes vivant avec le Vih/Sida ont potentiellement d’antirétroviraux pour leur suivi », a-t-il souligné. Cependant, malgré les progrès réalisés par l’Etat béninois et les Partenaires techniques et financiers, principalement le Fonds mondial par rapport à l’acquisition des intrants Vih, il persiste un gap de financement devant permettre au pays d’aller à l’accès universel. « Au 31 décembre de l’année écoulée, seulement 64% des personnes vivant avec le Vih/Sida sont effectivement mis sous traitement », a-t-il déclaré. Le Bénin s’étant inscrit dans l’atteinte des 3 fois 90 d’ici à l’horizon 2020, a-t-il ajouté. Cet apport de la fondation Claudine Talon vient à point nommé pour mettre davantage de patients sous antirétroviraux et permettre au pays d’être au rendez-vous en 2020. Après la réception du don, le professeur Flore Gangbo, coordonnatrice du programme santé de lutte contre le Sida a rassuré de sa bonne gestion. Aux noms des personnes vivant avec le Vih/Sida, Valentin Nassara, représentant le réseau béninois des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida a exprimé sa joie et félicité le gouvernement et la Fondation Claudine Talon.

 

Une batterie d’actions contre le Vih/Sida

 

Blaise Ayivi, représentant Claudine Talon, a reprécisé le principal objectif de la table ronde sur l’élimination de la transmission mère enfant qui est de mobiliser et de sensibiliser tous les leaders politiques et de la société civile nationaux et internationaux ainsi que les Ptf, notamment ceux qui interviennent déjà dans la lutte contre le Vih/Sida pour qu’ils intensifient, réaménagent, réorientent et renforcent leurs interventions en faveur de la cible de prise en charge pédiatrique du Vih/Sida et de l’élimination de la transmission de la mère enfant au Bénin. Cette table ronde a abouti à des recommandations dont l’une est d’appuyer davantage la disponibilité des intrants de dépistage et de prise en charge du Vih. Elle aboutit d’autre part à l’engagement de l’Etat béninois et de plusieurs autres partenaires. Alors que l’Etat béninois a honoré ses engagements en mettant à disposition 500 millions de francs Cfa pour l’année 2019,  la Fondation Clinton a signé un accord de partenariat avec deux centres d’excellence à qui elle apportera un soutien programmatique et une expertise technique. La Fondation Claudine Talon quant à elle, poursuit ses actions de communication sur le Vih/Sida. Une batterie d’actions qui participent de la lutte contre le Vih/Sida.  

     

Odi I. Aïtchédji

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here