En tournée dans les Communes:Talon promet une Présidentielle inclusive en 2021

0
221

La deuxième et troisième journée de la tournée présidentielle dans les Communes a conduit le chef de l’Etat à Kalalé, Nikki, Bembèrèkè, Malanville, Banikoara et Kandi. Dans les différentes villes parcourues, l’actuel locataire de la Marina s’est prononcé sur certains sujets récurrents de l’actualité notamment la Présidentielle de 2021. A ce propos, Patrice Talon a rassuré les forces vives des différentes Communes d’une élection inclusive.

Les Béninois n’ont plus de craintes à avoir par rapport à la Présidentielle du 11 avril 2021. Elle sera des moments de fête comme ce fut le cas par le passé. A Kalalé, Nikki, Bembèrèkè, Malanville, Banikoara et Kandi, 3ème et 4ème étape de la tournée présidentielle entamée le jeudi 12 novembre 2020, le chef de l’Etat a répondu aux préoccupations et appréhensions y relatives. Sur les inquiétudes d’une élection exclusive au regard de certains paramètres notamment la délivrance de récépissé par le Ministère de l’intérieur et le parrainage, le premier magistrat a rassuré les sages, notables, dignitaires et les différents Conseils communaux rencontré. Il n’y aura pas de candidature unique. « Je vous le promets, c’est un engagement que je prends, l’élection présidentielle à venir verra la participation de tout le monde », a lancé l’actuel locataire du Palais de La Marina à Nikki qui s’est engagé à user de toutes ses prérogatives pour empêcher une éventuelle candidature unique et à tout faire pur qu’il y ait des candidatures multiples et qui s’opposent. Dans cet ordre d’idées, l’assurance de la délivrance du récépissé au parti en cours de création, « Les Démocrates », a été donnée à chaque étape à l’assistance par le président de la République même si, a-t-il souligné, la décision de participer ou non au scrutin reviendra à la formation politique. De ce fait, les propos du chef de l’Etat ne sont pas à banaliser. Ils sonnent comme des engagements pris devant les populations. Quand on sait que Patrice Talon fait toujours ce qu’il dit, les aspirants à la fonction présidentielle peuvent donc se rassurer qu’il n’y aura pas de match amical, mais de débats d’idées et politiques pour refermer définitivement, les stigmates des débuts difficiles de la réforme du système partisan. L’opposition qui accuse à tort le pouvoir de vouloir l’exclure de la prochaine élection pour préparer le boulevard à la réélection de Patrice Talon en 2021 ; alors que toutes les conditions sont réunies pour qu’il n’en soit pas ainsi a donc la balle dans son camp. En rassurant d’un scrutin non exclusif, le président Patrice Talon montre pour une énième fois que le triste feuilleton des Législatives du 28 avril 2019 ne se reproduira plus au Bénin. La dynamique des élections communales de mai 2020 qui a vu participer l’opposition représentée par la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) sera poursuivie avec le parrainage des candidats de l’opposition. Il revient donc aux potentiels candidats de prendre toutes les dispositions pour être dans les starting-blocks conformément aux prescriptions du Code électoral et provoquer au besoin l’alternance au sommet au soir du scrutin du 11 avril 2021 même si le combat s’annonce épique avec Patrice Talon qui sans aucun doute voudra conserver son fauteuil au Palais de La Marina.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here