Enlèvement de deux agents du Mestfp dans la Commune de Ouessè:Les otages libérés, un ravisseur arrêté

0
991

Les otages enlevés le lundi 7 septembre 2020 à Touï, dans la Commune de Ouessè ont été libérés le vendredi 11 septembre 2020 grâce au dynamisme de la Police républicaine. Ils ont été présentés à la presse le même jour par le préfet des Collines, Firmin Kouton.

Les inquiétudes des familles des victimes du kidnapping de Touï sont désormais dissipées. Les deux personnes prises en otage suite à un braquage survenu dans la nuit du 7 septembre 2020 ont été libérées grâce au dynamisme des éléments de la Police républicaine. A l’occasion de leur présentation à la presse le vendredi dernier, l’autorité préfectorale a rassuré toute la population de son territoire de ce que ces actes de kidnapping ne sauraient rester impunis notamment celui orchestré par ces quatre individus appréhendés. Firmin Kouton a également appelé les usagers de la route Inter-Etat n°2 à la prudence en raison de la déviation sur cette route en réhabilitation à hauteur de Tchala-Ogoï et Tchaourou en attendant la fin des travaux. A noter que les otages sont des membres de la délégation du Directeur de cabinet du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Après avoir conduit les otages dans la brousse, les ravisseurs ont entrepris des échanges téléphoniques avec la hiérarchie des victimes et la Police républicaine pour exiger une rançon de 50 millions de francs Cfa avant la libération de ces derniers. Par ailleurs, ce sont ces échanges téléphoniques qui ont permis à la Police républicaine des Collines de géo-référencer ces hors-la-loi dans la grande forêt de Tchaourou. Ainsi, pour obtenir la libération des otages, les autorités ont accepté verser aux ravisseurs un montant de 11 millions de francs Cfa exigés. A cet effet, un lieu de rencontre a été convenu pour le retrait de la rançon. Une fois sur le lieu, l’émissaire des ravisseurs a pris la fuite après son interpellation par la Police républicaine. Mais, il a été rattrapé dans la soirée du mercredi 9 septembre 2020. L’audition pour démasquer le réseau suit son cours.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here