Enseignement supérieur:Les experts se penchent sur les nouvelles orientations du Cames

0
3039

En prélude à la 36ème session du conseil des ministres du Cames, les experts des pays membres réfléchissent sur les orientations à donner aux sujets qui seront au cœur de la rencontre des autorités. La cérémonie a été présidée le lundi 27 mai 2019 par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso.

Les experts des pays membres du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (Cames) sont en séminaire préparatif pour la 36ème session du conseil des ministres de l’organisation. Ils ont pour objectif d’évaluer la mise en œuvre du plan stratégique 2014-2019, d’examiner les procédures d’inscription au concours et le programme de reconnaissance et d’équivalence des diplômes. De ces travaux seront dégagées des spécificités et de propositions de réponses à soumettre au Conseil des ministres du Cames. Selon Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette rencontre permettra d’examiner les litiges dont fait l’objet le Cames. De plus, elle vise à définir les politiques de l’éducation pour les années à venir. Cela, dans le but d’améliorer la qualité de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans les pays membres. C’est pourquoi l’autorité ministérielle a invité les participants à beaucoup d’objectivité et de discernement dans les analyses, mais surtout à un sens élevé de responsabilité. Pour sa part, Bertrand M’Bachi, Secrétaire général du Cames, a indiqué que les rapports d’activités de la séance seront communiqués au Conseil compte tenu du caractère sensible des points à l’ordre du jour. « Le Cames a pour ambition de se doter de nouveaux leviers de gouvernance pour renforcer sa compétitivité à l’échelle internationale », a-t-il déclaré. Par ailleurs, il a salué le leadership du ministre Attanasso pour l’organisation de cette 36ème session du conseil des ministres. Le Cames est une organisation dont la mission est d’augmenter la production scientifique, sa vulgarisation ainsi que le nombre de brevets. Il travaille à ériger des réseaux d’enseignants-chercheurs et chercheurs, en points focaux multi-pays, dédiés à la recherche, avec pour vocation la mobilité des idées et du savoir. Il faut rappeler que le Cames compte dix-neuf pays membres avec plusieurs organisations partenaires.

 

Donald Kévin

Gayet (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here