Escroquerie en bande organisée et blanchiment de capitaux:La Criet condamne « Kgb » à 5 ans de prison ferme  (L’accusé doit verser 05 milliards d’amendes aux victimes)

0
2791

Cinq ans de prison ferme ! C’est la sentence prononcée par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) à l’encontre de Kikisagbé Godonou Bernard alias « Kgb » le lundi 10 février 2020. Ce dernier était accusé d’escroquerie en bande organisée et blanchiment de capitaux.

A l’audience correctionnelle, le lundi 10 février 2020, le procureur spécial près la Criet, Gilbert Togbonon, a d’abord estimé non constitués les faits de blanchiment de capitaux. Par la suite, il a requis quatre ans d’emprisonnement ferme contre « Kgb » et  trois ans contre ses complices. Le ministère public a aussi demandé à la Cour de faire droit aux demandes de trois victimes. Il s’agit de l’État béninois représenté par l’Agent judiciaire du Trésor (Ajt) qui réclame 500 millions de FCfa au titre des redevances fiscales non payées par les différentes sociétés créées par « Kgb » dont certaines datent de plus de 20 ans , du franco-libanais, Stéphane Safieddine qui réclame la somme d’environ 5,5 milliards de FCfa à l’accusé dans une affaire de vente d’or dans laquelle il dit avoir été escroqué et le Français Michel Luccio qui demande, quant à lui, 100 millions de francs Cfa pour les préjudices subis. Celui-ci confie avoir été victime en 2016 des manœuvres d’escroquerie de « Kgb » dans une affaire de transport de plusieurs cantines d’argent du Bénin en direction de Dubaï, mais qui n’a jamais eu lieu jusqu’à son arrestation au Togo en mai 2018. La défense, assurée par les Maîtres Gervais Houédété, Gustave Anani Cassa, Hugo Koukpolou ,Modeste Béhanzin, Raymond Gbèssèmèhlan, Claret Bédié, Max Ahouèkè, Généric Ahouangonou, Friggens Ajavon,  a plaidé pour la relaxe pure et simple de « Kgb » et au subsidiaire, la relaxe au bénéfice du doute. Selon eux, le dossier « Kgb » est vide « Il n’y a pas d’éléments matériels solides pour le condamner », ont-il certifié. Le verdict final prononcé par la Cour est de cinq ans d’emprisonnement ferme à « Kgb ». Tous ses biens (immeubles, véhicules etc.) ont été saisis. Egalement, il a été condamné à payer 5 milliards de FCfa aux victimes.

 

Mandat d’arrêt contre trois présumés complices de « Kgb »

 

Mahamadou Kamirou, Adolé Akuété-Akoué et Nelson Otchéré sont activement recherchés par la justice béninoise. Considérés comme complices de l’homme d’affaires Kikissagbè Godonou Bernard, ils font l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la justice béninoise. Convoqués pour dire leur part de vérité dans l’affaire d’escroquerie et blanchiment d’argent pour laquelle « Kgb » a été condamné, ils ont adopté la politique de la chaise vide. Ils n’ont pas cru devoir répondre à la convocation des autorités compétentes. Le juge a alors décidé d’émettre à leur encontre un mandat d’arrêt.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp.Ouémé-Plateau)

Haziel E. Gbedji (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here