Essence à la pompe:Fin des longues files d’attente (Les stations privées et la Sonacop unissent leurs forces)

0
1206

Les populations poussent un ouf de soulagement depuis le weekend écoulé. Grâce à la politique gouvernementale de promotion des stations privées et au recours à la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), les longues files d’attente pour s’offrir le précieux liquide ont considérablement diminué dans les stations au grand bonheur des consommateurs.  

Plus de longues queues dans les stations de vente de carburant depuis le samedi 23 novembre 2019. Quelques minutes et l’essence est servie dans les réservoirs. Le calvaire de la semaine écoulée lié d’une part, à la flambée du prix de l’essence de la contrebande, et d’autre part à la ruée vers les stations privées des habitués de l’essence frelatée relève du passé. Un tour dans les stations privées de Cotonou et environs, la faible affluence retient l’attention. Pour en arriver là, il a fallu l’anticipation du gouvernement en place pour faciliter la vie aux Béninois. Sous le leadership du président Patrice Talon, la politique de promotion des stations privées a été adoptée dès avril 2016 avec la facilitation des conditions de création aux opérateurs privés. Ainsi, le Bénin qui pouvait en compter au bout des doigts a vu le nombre de stations privées s’accroître de façon significative. A cette politique d’incitation à la multiplication des stations privées s’est ajoutée une importante mesure prise de façon expresse par l’Exécutif. Il s’agit de la sollicitation de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop). A la grande surprise de tous, les stations de l’Etat qui n’étaient plus de service pour plusieurs raisons ont, en l’espace de quelques jours, été mises à contribution pour désengorger les stations privées et rendre le produit disponible un peu partout. Dans une synergie d’actions, la flambée du Kpayo a été rapidement maîtrisée. Le prix du litre d’essence est revenu au tarif normal (550 FCfa voire 600 FCfa). Les longues files d’attente se sont estompées en laissant place à la fluidité normale des stations. Il est donc à souhaiter la poursuite de la dynamique d’incitation à la création des stations privées pour que partout au Bénin, les populations puissent avoir accès facilement à l’essence même en période de crise comme c’est le cas actuellement.

 

Serge Adanlao

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here