Etablissement de la Carte nationale d’identité biométrique:Cyrille Gougbédji  explique le bien-fondé de la réforme

0
1308

La Carte nationale d’identité biométrique est entrée en vigueur depuis le 1er août 2020. L’information a été donnée par le gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), Cyrille Gougbédji, hier, jeudi 20 août 2020, sur l’émission « Actu Matin » de la chaîne de télévision privée Canal 3 Bénin. Il en a profité pour expliquer le bien-fondé de la réforme.

Le Bénin dispose désormais d’une Carte nationale d’identité biométrique. Elle est entrée en vigueur le 1er août 2020. Cela voudra dire qu’à partir de ce jour, si un citoyen présente sa carte nationale d’identité biométrique, elle doit être acceptée. Avant le 1er août, pour le besoin des programmes sociaux, le gouvernement a déjà fait confectionner la carte d’identité biométrique au profit de sa population pauvre bénéficiaire de ces projets pour le renforcement du capital humain. C’est l’essentiel à retenir des propos de Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Anip sur la mise en vigueur de la carte nationale d’identité biométrique. Selon ce dernier, cette décision vient homologuer la validité de cette carte pour qu’elle devienne opposable au tiers à partir du 1er  août 2020. « Cela signifie que l’ouverture de l’accès à cette carte est désormais chose faite. Et tout citoyen peut formuler sa demande », a-t-il laissé entendre. Dotée d’un dispositif électronique sera un document de voyage dans l’espace Cédéao, cette carte est recommandée par ladite institution et l’Ucao. Il y a donc lieu de respecter les normes, car il s’agit de la sécurité. Toutefois, a précisé Cyrille Gougbédji, les cartes nationales d’identité non biométriques en vigueur et dont la date d’expiration n’est pas échue continuent de garder leur validité jusqu’à expiration. « La date à laquelle il ne sera plus produit de cartes nationales d’identité non biométriques sera fixée par la décision qui sera prise en Conseil des ministres », a-t-il poursuivi avant d’exhorter les populations à se faire enregistrer aux fins de s’offrir ce document qui leur attribuera un numéro unique et national d’identification qu’elles garderont toute leur vie et même après leur mort leurs ayants droits auront besoin de ce numéro pour faire certaines formalités.

 

Benjamin N. Douté

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here