Etude des budgets sectoriels au Parlement:Modeste Kérékou et Cécile de Dravo ont convaincu

0
1426

Le passage des membres du gouvernement et des présidents d’institution de la République a pris fin hier jeudi 5 décembre 2019, au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. C’est le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou, et la présidente de la Haute cour de justice, Cécile de Dravo qui ont bouclé la boucle.

Le ministre Modeste Kérékou est passé devant la commission budgétaire pour  détailler aux députés son projet de budget, exercice 2020. D’un montant de  6.309.717.000 de FCfa, ce budget mis à sa disposition aura en charge essentiellement trois grands sous-secteurs à savoir : les Petites et moyennes entreprises (Pme), l’artisanat et l’emploi. En ce qui concerne les Petites et moyennes entreprises, pour le compte de l’année 2020, il s’agit de poursuivre les réformes qui sont en cours au niveau des agences et structures qui se chargent de  l’accompagnement et la structuration de ce sous-secteur. Pour le compte du gouvernement, le ministre Kérékou a spécifié qu’ils sont chargés de structurer ledit secteur, de fédérer les initiatives et les énergies ou toutes choses qui peuvent permettre aux promoteurs des Pme d’évoluer un peu plus facilement. Dans le sous-secteur de l’artisanat, la réforme de la transformation de l’Union des chambres interdépartementales des métiers en Chambre des métiers de l’artisanat a été évoquée. Cette réforme tire quasiment à sa fin et il y aura les élections dans le premier trimestre de l’année 2020 si la loi y relative était votée à temps par l’Assemblée nationale. Par rapport au sous-secteur de l’emploi, là aussi, la plupart des agences qui opèrent comme l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (Anpe), le Fonds national de promotion de l’entreprise et de l’emploi des jeunes (Fnpeej) et l’Office béninois des services de volontariat des jeunes (Obsvj) subissent des réformes. Lesdites réformes vont permettre au Fnpeej qui est une structure très attendue, d’opérationnaliser son nouveau plan stratégique et son dispositif opérationnel. Il en est de même au niveau de l’Anpe. Le nouveau programme spécial d’insertion des jeunes qui permettra de mettre 2000 jeunes en situation de travail sera effectif à partir de 2020. Juste après le ministre Modeste Kérékou, c’est la présidente de la Haute cour de justice Cécile de Dravo qui est passée soumettre son budget 2020 à la commission budgétaire. Elle a su convaincre les élus du peuple de sa détermination à faire révéler son institution au cours de l’année 2020.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here