Etude du budget du Mef au Parlement:18 milliards de FCfa pour Wadagni en 2020

0
1247
En mission à l’extérieur du pays, l’argentier national, Romuald Wadagni, s’est fait représenter devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale par Hervé Hèhomey, ministre des Travaux publics. Ainsi, on retient qu’en 2020, le budget du Mef est de 18.166.717.000 de FCfa contre 15.516.656.000 de FCfa en 2019, soit une augmentation de 17,08%. P
our les perspectives budgétaires, il faut entrevoir les programmes budgétaires et objectifs pour la gestion 2020 et les crédits ouverts. Cinq programmes sont prévus. Il y a d’abord le programme 1: Pilotage et soutien aux services du Ministère dont l’objectif est d’améliorer la performance des structures du Ministère. Ensuite, le programme 2 « Gestion du cadre macroéconomique » dont l’objectif est de consolider la stabilité du cadre macroéconomique. Puis le programme 3 « Mobilisation des ressources financières et gestion de la trésorerie de l’Etat » qui vise à améliorer la capacité de financement des dépenses de l’Etat. Par la suite, le Programme 4 « Gestion des dépenses publiques » dont l’objectif est d’assainir les dépenses publiques et enfin le Programme 5 « Gestion des biens de l’Etat et du Foncier» dont l’objectif est d’améliorer la gestion des biens meubles et immeubles de l’État et du patrimoine foncier national. Parlant des crédits ouverts pour 2020, il y a l’augmentation des subventions des Cga en vue de renforcer l’appui des Centres de gestion agréées (Cga) aux entreprises du secteur informel, notamment leur fournir un appui technique en termes de gestion et de formation. Leur subvention a été doublée, passant de 100 à 200 millions. Et le renforcement des organes de passation des marchés publics, notamment la Prmp. Des dispositions sont en cours pour leur relogement et équipement. Parlant du Pip, cinq projets sont retenus dans le portefeuille Pip du Mef. Il s’agit du Projet d’appui Conseil macroéconomique pour la réduction de la pauvreté (Acmerp), nouvelle phase 2017-2020, du Projet d’appui à la gouvernance économique (Page), du Projet d’appui à l’accroissement des recettes intérieures du Bénin (Paarib), du Projet de construction des bâtiments des régies financières de l’Etat, du Projet de construction du bâtiment des archives et du Centre de formation professionnelle de l’administration centrale des finances. Le montant prévisionnel du portefeuille est de 3000 millions de FCfa sur les ressources intérieures du Budget national. L’augmentation des dotations de crédits des dépenses en capital (1,32 milliards en 2020 à 3 milliards en 2020), vise entre autres objectifs, la poursuite des réformes du système de gestion des finances publiques à travers la mise en place d’un nouveau système d’information pour la gestion des finances publiques et le renforcement de la mobilisation des recettes budgétaires, et la finalisation des travaux de construction d’infrastructures en cours au profit des régies financières et de l’administration centrale.
M A-A (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here