Etudes complémentaires au projet de contournement Nord-Est de Cotonou:Talon sauve de nombreuses habitations de la ruine 

0
3047

Le chef de l’Etat veut épargner les populations du maximum de démolition d’habitations dans le cadre de l’exécution du projet de contournement Nord-Est de Cotonou. Dans ce cadre, le gouvernement a, en Conseil des ministres du mercredi 15 janvier 2020, autorisé la réalisation d’études complémentaires pour un nouveau modèle du gigantesque projet qui va soulager, à terme, les populations.

(Un nouveau tracé redéfini)

Le projet de contournement Nord-Est de Cotonou ne sera pas exécuté dans sa forme initiale. Un nouveau tracé a été redéfini par le gouvernement qui veut tenir compte de la nouvelle configuration de sa réalisation, et éviter au maximum la démolition des habitations situées dans l’emprise préalablement définie. La décision d’étude complémentaire a été prise en Conseil des ministres du 15 janvier 2020 présidé par le chef de l’Etat en personne. A la recherche d’une meilleure option pour le Bénin et pour mettre en œuvre le nouveau modèle, l’Exécutif a fait l’option de ne pas confier les travaux à un adjudicataire après les travaux préliminaires. Le gouvernement a trouvé pertinent de réaliser des études complémentaires afin de préciser notamment les choix techniques préalablement mis à la charge du concessionnaire mais également d’apporter des optimisations au projet de base. C’est ainsi que le consultant Egis international a été retenu. Ce cabinet va, d’une part, faire des investigations plus approfondies en géotechnique en vue de fiabiliser les sources de matériaux pour remblais courants et granulaires, et d’autre part, étudier les possibilités de dragage de matériaux à partir du lac Nokoué et de la mer et d’assister le maître d’ouvrage dans la gestion du projet, notamment sa répartition en lots, la planification et l’organisation à mettre en place dans le cadre des nouvelles options d’exécution. Cette phase d’études approfondies ne vise pas à repousser les délais d’exécution du projet qui revêt une importance capitale pour le président Patrice Talon. Au contraire, elle a l’avantage de limiter les dégâts collatéraux pour cet important ouvrage. C’est donc une décision d’une grande portée sociale qui permet en même temps à l’Etat de ne pas se saigner encore pour mettre de colossales sommes d’argent dans les dédommagements qui constituent une étape importante de la mise en œuvre du projet.

 

Egis international, le meilleur choix

 

Le gouvernement a bien fait de confier les études complémentaires au consultant Egis international. Spécialisée dans l’ingénierie des transports et du développement urbain, puis le conseil économique et institutionnel, la société intervient chaque année dans plus de 100 pays à travers le monde. C’est ce cabinet qui a initialement réalisé les études d’aménagement du contournement Nord-Est et des berges de la lagune de Cotonou. Maîtrisant parfaitement le projet, le consultant sera en phase avec le chef de l’Etat et son gouvernement qui entourent le projet d’un soin au regard de son importance et de son impact. Une fois achevé, le contournement Nord-Est de Cotonou va radicalement changer la physionomie du réseau routier béninois. Le bouchon de Godomey que les usagers affrontent au quotidien sera un lointain souvenir. L’axe sera aussi décongestionné pour le bonheur des populations. Le projet qui avance progressivement n’est nullement abandonné comme se plaisent à le dire certaines langues. Sa bonne exécution tient à cœur au gouvernement et à son chef. Les populations auront l’agréable bonheur de constater que leur attente ne sera pas vraiment longue, car il y a de fortes chances que l’exécution commence cette année.

 

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here