Evaluation des enseignants Ace 2008:« Les résultats disponibles dans 6 jours » : Dob

0
1062

Le directeur de l’office du Baccalauréat, Alphonse da Silva, a confirmé le taux de participation de 75,24% des enseignants Ace à l’évaluation. Il en a profité pour annoncer la période de publication des résultats. C’était hier lundi 26 août 2019 sur le « Grand direct » de Fraternité Fm.

« C’est ce taux que nous avons confirmé. Vous savez que l’Office du Baccalauréat ne ment pas. Nous ne faisons pas de la politique. Nous sommes des statistiques donc vous avez dû constater que même dans l’Atlantique, ça a dépassé les 100%. Ça se justifie par le fait que beaucoup de candidats sont venus composer. D’autres enseignants sont venus d’ailleurs. C’est ceux qui sont venus d’ailleurs qui ont fait que le taux a dépassé les 100%. Et il en est de même dans les autres départements. Par exemple dans le Zou, nous avons 96%. De toute façon, ce ne sont pas des taux qui ont été inventés. Nous sommes avec les statistiques. Cet engouement des enseignants nous a un peu surpris. Dans la suite, nous verrons bien. Effectivement, le taux brut dans le Borgou est 27,77%. Là, beaucoup n’ont pas composé. Mais, après nos investigations, il y a beaucoup qui sont partis composer dans les Collines et dans le Zou. Je prends, par exemple la Donga, ça fait 68,04%. C’est qu’au départ, les candidats ne sont pas venus, mais par la suite ils sont arrivés et ils ont dépassé la moitié. C’est la même chose pour l’Atacora. Nous sommes à 53,25%. Ces chiffres sont justes. Cela, du fait que les enseignants n’ont pas voulu se laisser prendre au piège. C’est aux autorités de valider. Je suis resté à l’Office le samedi 24 août jusqu’à minuit pour recevoir les cantines de Parakou, Natitingou, Djougou, Dassa. Tout à l’heure, le dépouillement va commencer et nous allons préparer les copies pour la correction. Les résultats seront disponibles d’ici 06 jours. Le gouvernement nous a dit de faire en sorte que tous les résultats soient disponibles avant la rentrée. Nous sommes à la disposition de nos collègues (ce sont des enseignants-collègues). C’est une évaluation, ce n’est pas un examen, ce n’est pas un concours. Ça va donner quand même des éléments au gouvernement de faire des ajustements et de relancer le système éducatif dans notre pays. Pour ceux qui ont été malades, il y aura effectivement une session de remplacement. Pour cela aussi, il faut faire les choses dans les règles de l’art parce qu’il y a certains qui sont malades, certains qui ont été empêchés indépendamment de leur volonté, et s’ils attestent effectivement qu’ils ont été empêchés, qu’ils ont été malades, et qu’ils viennent déposer les documents justificatifs, on va organiser une session des malades comme cela se fait au Baccalauréat. »

 

Propos recueillis par Fraternité Fm

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here