Evaluation des enseignants Ace 2008:Le gouvernement a privilégié une démarche participative, voire consensuelle !

0
865

La mesure d’évaluation des enseignants Ace 2008 a pris en compte toutes les aspirations de la masse enseignante. Du début à la fin du processus, le Gouvernement n’a épargné aucune couche syndicale à l’œuvre d’évaluation. Mieux ces représentants des enseignants ont été à toutes les étapes de la réflexion avec les cadres des ministères de l’enseignement secondaire et primaire.

En raison de la gravité de la question et de l’intérêt pour les enseignants, la démarche a été de conduire le processus dans un cadre hautement consensuel accepté par les enseignants. Tous les syndicats, en tout cas les plus représentatifs ont pris une part active dans une atmosphère détendue et assez collaborative au projet ayant conduit à l »évaluation. La plupart ont apporté leur contribution non négligeable qui ont permis de parvenir à cette mouture acceptée par tous. Mais avant,  une concertation a déjà eu lieu avec le Chef de l’Etat. Ladite rencontre, conduite par le président Patrice Talon en personne a eu lieu avec les Secrétaires généraux confédéraux ainsi que les secrétaires sectoriels. Au cours de cette rencontre, les responsables des organisations syndicales ont émis des avis qui ont été pris en compte. Aussi, les leaders syndicaux ont été associés à tous les niveaux de préparation. Ils ont ensuite été représentés au sein du comité qui prépare l’évaluation. C’est donc clair que la démarche est hautement participative voire consensuelle. C’est fort de cela qu’on observe que les Secrétaires généraux et confédéraux ont été clairs dans leur position en demandant clairement aux enseignants de se rendre dans les différents lieux de composition pour se faire évaluer. On voit bien que lorsqu’ils se prononcent, ils saluent la démarche du gouvernement et recommandent fortement aux enseignants concernés d’aller composer le 24 août prochain. Si déjà les centrales et confédérations exhortent les enseignants à déférer à la mesure gouvernementale, ce n’est pas un groupe d’enseignants qu’il faudra écouter. Il faudra faire en sorte que les enseignants ne se laissent pas dérouter par des syndicalistes qui ne sont pas dans leur cas mais qui se permettent de sacrifier leur avenir. Les responsables syndicaux conscients apprécient la méthode du gouvernemet; et mettent en garde contre un quelconque boycott. C’est une démarche sage qu’il faudra saluer.

 

Hospice Alladayè

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here