Home ACTUALITE Evaluation diagnostique au secondaire : Les enseignants optent pour le boycott

Evaluation diagnostique au secondaire : Les enseignants optent pour le boycott

0
3313

Les enseignants du secondaire ont été invités ce samedi 12 janvier 2019 pour une évaluation intellectuelle sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit d’un contrôle de connaissance initié par le ministère de l’enseignement secondaire devant permettre d’organiser plus tard des séances de recyclage à l’endroit de ces éducateurs. Mais la plupart des concernés n’ont pas pris part à ce test.

C’est avec des chants repris en cœur que les enseignants ont refusé de composer ce samedi matin au collège d’enseignement général de Gbégamey. Cela, après l’assemblée générale qu’ils ont tenue sur place à l’école de base de Gbégamey. Quelques-uns des enseignants que nous avions approchés estiment que cette évaluation ne respecte pas les normes prévues par le législateur. Marc Allabi, un des enseignants qui devrait participer à l’évaluation renseigne qu’il y a trois types de contrôle dans l’enseignement. « On suit l’enseignant jusqu’à la fin de l’année et on lui donne une note, ce qui lui permet de monter en grade selon sa note. Le deuxième type d’évaluation est caractérisé par les visites de classe effectuées par le corps de contrôle composé par les conseillers pédagogiques visant à améliorer les pratiques de l’enseignement. Et il y a d’autres types de formation qui interviennent soit pendant les vacances ou en pleine année scolaire » a fait remarquer Marc Alabi. L’enseignant Franck Fatolou quant à lui ajoute que l’urgence n’est pas l’évaluation des enseignants mais la construction des infrastructures telles que les collèges, les mobiliers, le recrutement des enseignants. Ce constat au niveau du Ceg Gbégamey a été observé au niveau d e plusieurs centres de composition sur l’ensemble du territoire national. Des éléments de la police républicaine ont été dépêchés sur le terrain pour la sécurité de la minorité ayant composé.

Marcus Koudjènoumè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here