Examen national de Licence/Journalisme:Grâce Avaligbé de l’Issic occupe la 3ème la place

0
448
L’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (Issic), continue de faire parler de lui en ce qui concerne l’édition 2019 de l’examen national de Licence. Après avoir obtenu la première place dans la catégorie « journalisme » au plan national, il vient d’obtenir la troisième place dans cette même catégorie. Celle qui a obtenu cette place pour l’Institut a nom Grâce Avaligbé. Joint par la radio Océan Fm, elle s’est réjouie de sa performance. Elle livre ici ses impressions.
« Je suis vraiment émerveillée. Cela prouve que les efforts de l’administration, les efforts des parents, et mes efforts n’ont pas été vains. Ces efforts ont été couronnés. Je pourrai avouer que c’est grâce à mon école Issic,  Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication  que j’ai pu tirer mon épingle du jeu, parce que les membres de l’administration ont tout mis à notre disposition pour que nous puissions nous démarquer à cet examen. Ils nous encourageaient, nous donnaient de la détermination. Moi, je me rappelle que lorsqu’il fallait déposer les dossiers, je ne voulais pas aller à l’examen. Je n’avais pas envie d’y participer et c’est l’administrateur général M. Agapit Napoléon Maforikan et le directeur des études qui m’ont encouragée. Ils voulaient que je participe à cela. Donc, j’ai suivi leurs conseils. J’ai participé et c’est ce que ça a donné. Donc, je leur doit un grand merci. Un grand merci à mon école, à tous les professeurs et aux membres de l’administration »
Plein-feu sur l’Issic
L’Issic est l’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication. Il a été créé par Charles Toko, Fondateur du Groupe de Presse « Le Matinal ». Il est créé pour répondre à un certain nombre d’exigences. L’Issic, c’est aussi et surtout la touche de la différence et de l’élévation d’un label. On sait ce que signifie le groupe de presse « Le Matinal » au Bénin ! En son sein, il y a deux radios que sont « Océan Fm » à Cotonou et « Urban Fm » à Parakou, un grand journal : « Le Matinal », une Agence de communication, une imposante imprimerie, une Web télévision, un site Internet pour le journal. A l’aune de cet atout impressionnant et du haut de près de deux décennies d’expériences, il s’est avéré nécessaire de mettre ce capital au profit de la jeunesse à travers l’Issic. Il se fait que, lorsque vous avez un groupe de presse d’une telle envergure, vous avez envie d’avoir une idée de ceux que vous employez. Or, il n’est pas toujours évident que ceux que vous recrutez soient à la hauteur de vos exigences, de vos attentes. Voilà, entre autres raisons, ce qui a conduit le groupe de presse à créer l’Issic qui est de l’avis de beaucoup d’experts, une exigence qui attendait de prendre corps depuis bien longtemps. La particularité de Issic, c’est l’Issic lui-même. L’institut forme dans les sciences de l’information et de la communication de manière pure et dure. Sortiront de l’Issic, des journalistes et des communicateurs qui répondent à bien des critères évolutifs, à des exigences professionnelles qui tiennent compte d’un certain nombre de variables auxquelles nous devons faire face dans le futur. C’est d’ailleurs pour ça qu’on l’a appelé l’Institut des médias du futur. L’Issic n’a pas de concurrent en ce qu’il ne vise pas la rentabilité. Le groupe de presse « Le Matinal » a d’autres sources pour renflouer ses caisses. Ce qui sous-tend la création de cet institut est d’ordre purement intellectuel.
Source : Radio Océan Fm

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here