Extension du réseau de la Soneb à Ouidah:Houakpè-Daho et Djègbadji sauvés des périls hydriques

0
1702

Un nouveau jour se lève sur Houakpè-Daho et Djègbadji. Ces deux localités de la Commune de Ouidah tournent désormais la page noir des maladies hydriques du fait du difficile accès à l’eau potable. Grâce au président Patrice Talon, des travaux d’extension du réseau d’eau de la Soneb ont été réalisés dans ces localités. Le ministre de l’Eau a procédé, hier jeudi 20 février 2020, à la mise en service de ces infrastructures.

Le gouvernement continue d’honorer son engagement de donner de l’eau potable aux populations des milieux enclavés. Houakpè-Daho et Djègbadji, des localités lacustres de la Commune de Ouidah, jouissent depuis hier des privilèges de l’eau potable à coût réduit. Les travaux y réalisés concernent l’extension du réseau d’eau de la Soneb ainsi que la densification dudit réseau. Ces travaux visent à améliorer la desserte en eau potable desdites localités à travers le remplacement de 6,6 km de tuyaux existant en Pvc du réseau autonome par des tuyaux Pehd  et à les raccorder au réseau de la Soneb. Avec ces travaux, les énormes pertes d’eau entre le compteur de la Soneb et les consommateurs sont réduites. Le représentant du Dg Soneb l’a martelé à cette occasion. Au total, a-t-il informé, les travaux ont coûté 206.382.142 francs Cfa Ttc dont 138.443.244 francs Cfa par le budget national, 67.938.898 francs Cfa pris en charge par la Soneb et 35.000.000 de francs Cfa de prestations supplémentaires réalisées par la même société. Au titre des travaux physiques, leurs consistances concernent les zones marécageuses (4,94 km de conduites Pehd de 75 et 90 mm, Pnd), les traversées de rivières (fourniture et pose de 0,93 km de conduites Pehd de 75 mm Pn 10) et la terre ferme (fourniture et la pose de 7,65 km de conduites Pvc de 75 mm et 90 mm). Soit une augmentation du linéaire de réseau de distribution d’eau de 13,52 km. « Les travaux ont été exécutés suivant les normes et la qualité requises par les entreprises Sogea Satom et Egecib inter. Ils vont impacter significativement plusieurs centaines de personnes dans une dizaine de localités à savoir : Djègbadji, Houakpè-Daho, Hanitau-Djègbadji, Djika, Degoué, Sègnigbé, Azizakoué, Toligbé et Agbéssikpè », a rassuré le représentant du Dg Soneb avant d’inviter les bénéficiaires à l’entretenir ces ouvrages.

Espoir redonné

Pour le maire de la Commune de Ouidah, le Chef de l’Etat vient redonner espoir à ses administrés qui, jadis, devaient   parcourir des kilomètres pour s’approvisionner en de ce liquide vital dans des conditions très pénibles. A son avis, le président Patrice Talon est l’homme providentiel, puisqu’il a concrétisé ce rêve en moins d’un an au cours de son premier mandat. « C’est pourquoi, je voudrais lui transmettre les sincères et dignes remerciements de toute la population qui peut enfin dire adieu aux maladies hydriques, aux périles hydro-fécalaux, au paludisme et leurs corolaires de misère et de précarité », a fait savoir Célestine Adjadohoun. En procédant à la mise en service, le ministre de l’Eau, Samou Adambi, a d’abord fait le rappel de ce projet et salué la promptitude du chef de l’Etat. Il a, par la suite, invité les populations à régulièrement payer leurs factures puisque c’est à un coût réduit que ces deux arrondissemnts ont été branchés. Pour finir, il a pris l’engagement de lancer les mêmes travaux dans toutes les communes de l’Atlantique, à l’exception d’Abomey-Calavi où des travaux sont en cours.  Après cette cérémonie, le ministre de l’Eau et sa suite se sont rendus dans la Commune d’Abomey-Calavi pour constater l’achèvenement des travaux de construction de châteaux d’eau sur différents sites.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here