Fasciné par la gouvernance du Nouveau départ et les réalisations du Pag:Hubert Ballè demande un second mandat pour Talon

0
852

L’ancien conseiller municipal de Cotonou et proche collaborateur de l’ex-chef de l’Etat, Yayi Boni est satisfait de la gouvernance du Bénin depuis avril 2016. « Je suis totalement satisfait. Je suis heureux de constater que notre pays s’est mis sur la bonne voie, celle du développement avec des prérequis que nous avions oublié par le passé », s’est réjoui Hubert. Entre autres prérequis qui ont disparu des habitudes, l’ancien président du Front républicain pour une alternative patriotique (Frap) a cité le respect de la parole donnée, des bien publics et du travail bien fait. Tout en rappelant les souffrances induites par les réformes qui ont conduit à ces changements significatifs, il trouve normal que les Béninois se plaignent parce qu’ils ont souffert dans leurs finances et dans leur chair etc. Au vu des souffrances, la préoccupation majeure selon lui, serait de présenter au peuple la situation du pays en 2016, avant l’avènement au pouvoir du régime du Nouveau départ et celle d’aujourd’hui. A l’en croire, « la préoccupation majeure en 2016, c’était de redresser ce pays. Pour le redresser, la population a donné mandat à Patrice Talon de se mettre en charge pour conduire les destinées du pays à bon port. Nous avons observé que les débuts étaient très difficiles. A partir de cet instant, des récriminations ont commencé à fuser de toute part », a-t-il fait constater. Par rapport au renouvellement du mandat, l’ancien élu municipal de Cotonou pense que les différents chantiers ouverts par le président Patrice Talon ne peuvent pas être achevés en 5 ans. Il lui faut donc un second mandat pour parachever les œuvres entamées. « Il a dit qu’il lui fallait 5 ans, mais lorsqu’il a été en charge des activités pour conduire le pays vers le développement, il est clair qu’on ne peut pas finir ces tâches en 5 ans. Il a observé chemin faisant qu’il lui faut un 2ème mandat que la Constitution n’interdit pas », a-t-il déclaré. Il serait donc préjudiciable d’interdire à l’actuel locataire du Palais de La Marina, « de poursuivre cette œuvre surtout quand on contemple tous les jours ce qui se fait dans le pays », a-t-il prévenu. Il a invité les politiciens à éviter de torturer le peuple mentalement. Quant au peule en personne, il l’a exhorté à se mettre massivement derrière le président de la République pour la poursuite des nobles actions entreprises. « Je pense qu’il est temps pour ce pays que le peuple de manière massive se mette derrière le président Talon pour qu’après les 10 ans, nous puissions nous retrouver dans une situation plus confortable pour chacun et pour nos enfants. Passer le temps à mettre le doigt sur les petites difficultés qu’on peut avoir chacun à son niveau, ne nous conduirait pas à un niveau intéressant », a rappelé Monsieur Ballè.

 

Abdourhamane Touré     

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here