Fixation des indemnités dans les formations sanitaires publiques:Les conditions de travail des agents de santé améliorées

0
2664

Réunis en session ordinaire hier mercredi 17 avril 2019, les membres du gouvernement ont adopté le projet de décret portant fixation des indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires dans les formations sanitaires publiques. Une manière pour l’Exécutif d’améliorer les conditions de vie et de travail du personnel de la santé.

Les agents intervenant dans les formations sanitaires publiques peuvent se réjouir de leurs nouvelles conditions de vie et de travail. Ils peuvent désormais bénéficier des indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires conformément au décret pris par le chef de l’Etat, Patrice Talon en Conseil des ministres hier mercredi 17 avril 2019. En effet, réunis le 25 juillet 2018, les ministres avaient décidé de suspendre la délivrance d’autorisation et de révoquer les autorisations pour l’exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales par un agent public fonctionnaire ou contractuel. Cette décision vise à assurer la disponibilité des professionnels de santé, agents publics, dans les formations sanitaires publiques. Toutefois, ces agents avaient, à leur convenance, le choix d’être exclusivement au service de l’Etat, ou d’y renoncer pour exercer leur profession dans le privé. La mise en œuvre de cette réforme nécessite des mesures d’accompagnement adéquates au profit des agents restés au service de l’Etat. Cela, en vue de leur offrir de meilleures conditions de travail leur permettant de délivrer des prestations de qualité aux populations. C’est l’objectif du décret portant fixation des taux des indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires dans les formations sanitaires publiques. Primo, ce décret vise spécifiquement, garantir la continuité des soins dans les formations sanitaires publiques à travers une organisation cohérente du travail. Secundo, il réglementera la gestion des ressources humaines en santé en tenant compte des contraintes organisationnelles requises. Tertio, cet acte permettra d’harmoniser les avantages accordés aux agents concernés par l’offre continue de soins dans les formations sanitaires publiques. Enfin, en favorisant une organisation cohérente du travail et une meilleure gestion des ressources humaines, le décret est la preuve du souci du gouvernement de veiller à la continuité des soins et à une meilleure prise en charge des patients. In fine, les populations sont les grands bénéficiaires, car elles seront plus rassurées en se rendant dans les centres de santé publics. Il faut noter que le décret portant fixation des taux des indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires dans les formations sanitaires publiques est une promesse tenue par le président de la République, Patrice Talon. Rappelons que le chef de l’Etat avait pris l’engagement d’améliorer les conditions de vie et de travail du personnel de la santé après qu’ils aient choisi d’être au service de l’Etat ou d’exercer dans le privé. Comme quoi, le chantre du Nouveau départ joint toujours l’acte à la parole. Il est à l’écoute de la population et du personnel de l’Etat et reste toujours sensible aux problèmes de ses concitoyens.

 

Mohamed Yasser Amoussa (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here