Fonds de développement entrepreneurial:Le groupe « Glédolé » décroche le premier prix

0
313

La fondation Mastercard a distingué les meilleurs projets dans le cadre du programme de bourse initié au profit des étudiants de l’université d’Abomey-Calavi. La cérémonie de remise de lettre de félicitations a eu lieu le jeudi 07 mars 2019 dans l’amphithéâtre Ethisalat.

Le groupe « Glédolé » a décroché le premier prix du fonds de développement entrepreneurial à travers le programme de bourse de la Fondation Mastercard. Il a reçu sa lettre de félicitation accompagnée d’une enveloppe financière d’une valeur de 3 millions de francs Cfa pour le financement de son projet intitulé « la production et la commercialisation des vivo-plants de bananiers plantains à la technique pisse ». Selon Enoch Achigan-Dako, Coordonnateur de la bourse Mastercard de l’Uac, ce programme met en compétition les projets ou idées d’entrepreneuriat des étudiants porteurs de projets d’entreprise. « Au total, 64 dossiers de candidature ont été enregistrés dont 44 éligibles parmi lesquels 7 ont été retenus pour le challenge final », a-t-il indiqué. Il a fait comprendre que le tri a été fait par un Comité suivant la cohérence et la pertinence des projets. Ainsi, le groupe « Glédolé » est arrivé en tête avec 74,65 points sur 100 suivi des groupes « Délix » et de « Free palm oil » respectivement en deuxième et troisième position. Le coordonnateur a confié que la cérémonie de remise revêt un caractère d’encouragement et de motivation pour exciter les autres étudiants. Pour sa part, Hélène Grégoire, Directrice de la Fondation Mastercard, a indiqué que l’organisation a pour objectif en initiant ce programme, d’impacter l’avenir de 35 mille jeunes à travers les 25 universités partenaires. Elle a également dévoilé l’ambition de la Fondation qui élargir le programme à d’autres universités du Bénin. Quant à lui, Maxime da Cruz, recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, a salué l’initiative de la fondation au profit des étudiants. « Le programme cadre bien avec la dynamique de l’université de ne former que des étudiants aptes à entreprendre », a-t-il précisé. Emue pour avoir reçu le premier prix, Anne-Marie Awadjihè, leader du groupe  « Glédolé », a exprimé toute sa gratitude aux organisateurs. « C’est une tape qui est passée, la réalisation du projet sera l’autre challenge à relever », a-t-elle conclu. Il faut noter que le programme ne concerne que les jeunes diplômés et étudiants en fin de cycle et porteurs d’idées d’entreprise dans les domaines de l’agriculture, les l’informatique et des énergies renouvelables.

 

D K G (Coll)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here