Fonds des arts et de la culture:Le Dfac entretient les artistes sur les réformes

0
928

Le Directeur du Fonds des arts et de la culture (Fac), Gilbert Déou-Malé, a exposé les nouvelles réformes engagées dans le secteur aux acteurs culturels. C’était jeudi 15 novembre 2018 à la maison des jeunes d’Abomey-Calavi. En effet, pendant deux ans le fonds alloué aux artistes avait été suspendu par les autorités compte tenu de la mauvaise gestion qui a été faite. Pour accompagner à nouveau les acteurs culturels, le gouvernement a redéfini les axes d’intervention du Fonds. Autrefois Fonds d’aide à la culture, il porte aujourd’hui l’identité Fonds des arts et de la culture. La structure va non seulement faire la promotion des artistes en général, mais également soutenir les promoteurs d’événement.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Egalement, un projet de détection de jeune talent sera mis sur pied afin de dénicher et révéler les talents cachés. Selon Gilbert Déou-Malé, Directeur du Fac, la culture doit se positionner de sorte à favoriser la destination « Bénin ». « Le Fac ne compte pas attendre toujours les subventions du gouvernement. Il est appelé à mobiliser d’autres ressources à l’extérieur pour accompagner les entrepreneurs culturels », a-t-il déclaré. Cela, dans le but de rendre leurs produits plus compétitifs tant sur les plans national et international. A l’en croire, l’objectif de ces réformes est de permettre aux artistes béninois de vivre de leur art. Le Directeur a précisé que plus rien ne sera comme avant.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

« C’est la pertinence d’un projet qui lui fera bénéficier du financement », a-t-il souligné. Pour sa part, Jean-Pierre Hountin-Kiki, président des associations des artistes traditionnels du Bénin, a dit toute sa satisfaction pour le retour de l’aide aux artistes. « Nous avons confiance en nos dirigeants qui ont déjà montré leur détermination dans d’autres secteurs », a-t-il expliqué. Il a invité ses pairs à se mettre rigoureusement au travail pour des productions de qualité. Il faut noter que plus d’un milliard de Fcfa a mis à la disposition du Fonds pour le démarrage de ces activités.

 

Donald Kévin

Gayet (Stag)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here