Foot-Ecureuils:Les gagnants de la liste des 23

0
1949
Il y aura peu de changements dans le groupe des 23 Ecureuils en Egypte

Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer, a surtout fait des heureux. Voici les gagnants de la liste.

Les deux « Rodrigue » : Le premier est un arrière droit. Fassinou (23 ans) cumule déjà 3 capes sous le précédent sélectionneur. Après avoir été convoqué en mars dernier, Dussuyer lui a maintenu sa confiance alors que le technicien était en quête d’une solution durable au poste.

Le second est un milieu défensif qui monte en puissance. Arrivé au Club Africain de Tunis en janvier, Kossi (18 ans) a pris une autre dimension. Révélé avec les U20 quelques mois plus tôt, il a percé au Parc A avec des prestations de haut vol en Ligue des champions et un galon de titulaire acquis en toute discrétion dans le onze des Clubistes. Convoqué pour la première fois en mars dernier, il a pris sa place en silence. Comme à son image.

 

Anaane Tidjani (22 ans) : Convoqué en septembre 2018 et laissé en tribunes contre le Togo, il n’est réapparu dans le groupe qu’en mars 2019. Le milieu passé par Alodo Sports a marqué des points pendant ce stage au point d’obtenir une première cape face aux Eperviers. Il doit aussi sa présence à sa polyvalence puisqu’il est capable d’évoluer à tous les postes du milieu de terrain, dans l’axe comme sur un flanc.

Desiré Sègbè Azankpo (26 ans) : N’ayant grappillé que quatre bouts de matchs, l’attaquant régulièrement convoqué depuis septembre 2018 a vu la hiérarchie en attaque bousculée en mars avec l’arrivée de Cèbio Soukou. Resté sur le banc, l’attaquant de Senica doit certainement sa présence à sa polyvalence car s’il joue sur le flanc avec les Ecureuils, il officie dans l’axe en club. Une double option qui a plaidé en sa faveur.

 

Cèbio Soukou (26 ans) : Convoqué pour la première fois en novembre 2018, c’est en mars qu’il a fait ses débuts sous le maillot jaune avec beaucoup de réussite. Lancé dans le grand bain et préféré à Jodel Dossou contre le Togo, l’attaquant d’Hansa Rostock a marqué des points cruciaux en étant décisif. Il va découvrir la Can, trois mois après sa première cape. Belle histoire pour le Germano-Béninois.

GV (Coll) & EAB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here